Que d'eau, que d'eau lors des qualifications du Grand Prix de Turquie. La Q1 dut même être interrompue à deux reprises, d'abord à cause des conditions impraticables, ensuite en raison de la sortie de piste de Romain Grosjean (Haas). Daniil Kvyat (AlphaTauri) était la principale victime de la première session.

La Q2 voyait également une kyrielle de noms ronflants passer à la trappe.En plus de Pierre Gasly (AplhaTauri, 15ème), les deux McLaren et les deux Ferrari étaient éliminées. Lando Norris et Carlos Sainz étaient crédités des 11ème et 13ème temps (ils partiront respectivement 5 et 3 places plus loin pour non-respect des drapeaux jaunes et pour avoir gêné Sergio Pérez) tandis que Sebastian Vettel et Charles Leclerc n'ont pu faire mieux que les 12ème et 13ème chronos.

Les Racing Point chaussées en gommes intermédiaires volaient littéralement lors de la Q3. Sergio Pérez a détenu la pole provisoire pendant plusieurs minutes avant d'être relayé par Lance Stroll. Le Canadien a réalisé son meilleur temps en 1:47.765 pour s'offrir la première pole position de sa carrière. Le Montréalais laissait éclater sa joie, tombant dans les bras de son écurie "familiale" en sortant de son cockpit. Le triomphe de la future équipe Aston Martin est complété par la 3ème position de Pérez.

Max Verstappen s'est intercalé entre les deux monoplaces roses. La déception est néanmoins grande dans le fief du pilote Red Bull qui a dominé toutes les sessions chronométrées depuis vendredi matin. Manquant d'adhérence en intermédiaires, le Hollandais ratait la pole pour 290 millièmes. Alex Albon prend la 4ème position pour le compte du team autrichien.

Les Mercedes ont souffert cet après-midi. Lewis Hamilton s'est contenté du 5ème chrono derrière Daniel Ricciardo (Renault). Le leader du championnat est à près de 5 (!) secondes de Stroll. Valtteri Bottas n'est que 9ème, encerclé par les Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi. Esteban Ocon (Renault), 7ème, est le dernier pilote à s'être hissé dans le Top 10.