Vettel et Leclerc ont coûté des points précieux à la Scuderia en abandonnant à Interlagos...

Un beau gâchis. Alors que Ferrari allait faire le plein de points, Sebastian Vettel et Charles Leclerc se sont accrochés à six tours de l'arrivée du Grand Prix du Brésil. L'Allemand a tenté de doubler son équipier monégasque à la sortie des S de Senna. La manoeuvre s'est finie sur une touchette, Leclerc rangeant sa SF90 sur le côté tandis que Vettel en faisait de même un peu plus loin.

Si les deux pilotes n'ont pas été pénalisés par les commissaires, ils ont dû s'expliquer sur l'incident et gardent l'église au milieu du village. Pour l'instant...

"Nous n’avons pas terminés tous les deux et ça c’est très mauvais pour l’équipe", indique Vettel. "Je pense que j’ai réussi à mieux ressortir que lui de la chicane, j’ai essayé de passer et nous nous sommes touchés. Je pense que j’étais déjà passé et je ne sais pas pourquoi nous nous sommes touchés. J’allais tout droit. On va devoir regarder ce qui s’est passé, mais c’est sûr que c’est une très mauvaise journée pour l’équipe aujourd’hui."

"Jusqu’au virage 4, j’ai fermé la porte, j’étais conscient que Seb allait chercher à passer à l’intérieur", enchaîne Leclerc. "Il y est allé car j’ai laissé l’espace, et il a ensuite essayé de se rabattre. On s’est touchés, on a chacun eu une crevaison. C’est dommage que ça se termine comme ça. Je suis désolé pour l’équipe, qui n’a pas dû aimer voir ça, mais on va essayer de remettre les compteurs à zéro et d’aller de l’avant."

En apparence, les deux pilotes de la Scuderia tentent de garder la face. Mais gageons que le débriefing risque d'être très houleux...