Formule 1

Deux pénalités, une pour son accident et l'autre pour ne pas s'être arrêté assez tôt avec un aileron endommagé

Après avoir été entendu par les commissaires sportifs, Charles Leclerc a finalement reçu deux pénalités consécutives à son accrochage dans le premier virage.

La première de cinq secondes pour avoir été finalement (tardivement) jugé coupable d'avoir touché la Red Bull dans le 2e virage et envoyé Max Verstappen dans le bac à graviers. C'est mérité.

La seconde de dix secondes pour ne pas s'être arrêté plus tôt avec un aileron endommagé dont une partie s'est finalement envolée et a brisé le rétroviseur de Lewis Hamilton, la McLaren de Lando Norris étant endommagée (surchauffe des freins) en prenant des débris.

Ferrari a reçu un appel du directeur de course Michael Masi inquiet pour la sécurité à qui elle a répondu que Charles allait rentrer dès la fin du premier tour. Mais finalement Charles est resté en piste trois tours avant de rentrer sous les ordres du directeur de course qui n'a pas apprécié. Du coup, une pénalité supplémentaire de dix secondes a été appliquée ce qui renvoie le Monégasque au 7e rang et a fait gagner une place à Daniel Ricciardo (Renault).

L'écurie a également reçu une amende de 25 000 euros pour ne pas avoir rappelé son pilote au stand à la fin de ce premier tour.