"Je suis content d'aller bien. Très déçu d'avoir été sorti comme ça (au premier tour). La pénalité donnée (dix secondes pour Hamilton, NDLR) ne nous aide pas et ne reflète pas la manoeuvre dangereuse que Lewis a réalisée sur la piste. Assister à ces célébrations alors que le pilote (adverse, NDLR) est encore à l'hôpital relève d'un comportement irrespectueux et antisportif, mais nous allons de l'avant", a déclaré le Néerlandais sur Twitter.

En conférence de presse après la 99e victoire de sa carrière, sa 8e à domicile, Hamilton a lui estimé qu'il n'avait "aucune raison de s'excuser" et que Verstappen ne lui avait "pas laissé d'espace".

"Max est l'un des pilotes les plus agressifs", a aussi déclaré Hamilton, 2e du championnat derrière le Néerlandais.

La direction de course a pourtant jugé que le Britannique était "principalement fautif" de cet accrochage et l'a pénalisé en course.

Après un départ haletant, les deux rivaux étaient au coude-à-coude à chaque virage. Mais au virage "Copse", le 9e, lors d'une manoeuvre de dépassement d'Hamilton, les deux se sont percutés. Parti en tête à queue, le pilote Red Bull a fini dans les barrières de sécurité.

Il est rapidement sorti de sa voiture, visiblement sous le choc, et a quitté la piste dans une ambulance, après avoir salué le public britannique. Sa monoplace très abîmée, témoignant de la violence du crash, a été sortie du circuit.

Après un premier contrôle médical au circuit, Verstappen, 23 ans, a été emmené à l'hôpital par précaution, avant d'annoncer qu'il n'avait rien de cassé.