Et si Lewis Hamilton était le grand absent de la saison 2022 de Formule 1 ? Selon Mark Webber, le vice-champion du monde a laissé transparaitre cette information dans ses déclarations d'après-course.

S'il s'est montré digne en public, LH44 est naturellement fâché du dénouement du Grand Prix d'Abou Dhabi où Max Verstappen l'a crucifié dans le dernier tour alors que la victoire et un huitième titre mondial historique semblaient dans la poche quelques minutes plus tôt. L'ex-pilote Red Bull n'exclut donc pas de voir le septuple champion du monde prendre a minima une année sabbatique voire carrément prendre sa retraite.

"Je pense que ça se jouera encore entre Red Bull et Mercedes en 2022. Et Hamilton aura une nouvelle chance d'être champion l’année prochaine", admet Webber.

"Cependant, je me souviens d’avoir entendu Roger Federer déclarer ’je vous verrai peut-être l’année prochaine’ une année à l’Open d’Australie", souligne-t-il. "Et Lewis disait lui-même en interview ’nous verrons pour l’année prochaine’. Alors qui sait ce qu’il se passe dans sa tête actuellement. Il doit être dégoûté par la FIA suite aux événements de Yas Marina."

Mais la colère est mauvaise conseillère, c'est bien connu. S'il n'a pas toujours d'excellentes relations avec son père Anthony, ce dernier, présent à Abou Dhabi pour consoler sa progéniture, pourrait le convaincre de ne pas tout plaquer en lui disant des mots sages.

"Son père lui a probablement dit à l'arrivée des mots tels qu'il devait être fier, classe, faire preuve de dignité et garder la tête haute, sans oublier qu'il est fier du travail accompli", conclut Webber.

En cas de départ précipité de Hamilton, qui pour le remplacer ? Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries étant vraisemblablement hors jeu malgré leurs belles prestations en Formula E, Mercedes pourrait rappeler Esteban Ocon qui demeure protégé de l'étoile allemande et de Toto Wolff. Alpine en profiterait pour promouvoir son meilleur junior, Oscar Piastri, qui vient de gagner haut-la-main la F2 2021.

Les propos de Webber sont-ils fondés ? Affaire à suivre...

GP d'Abu Dhabi: la FIA a-t-elle pris la bonne décision en relançant la course à un tour de la fin ?

Votes clôturés

Oui, c'était impensable de finir cette saison au ralenti 49,0%
Non, elle n'a pas respecté le règlement 51,0%

12271 votes