Sur leurs terres et après une victoire nette et sans bavure le week-end dernier, les dirigeants de Red Bull ont continué à mettre la pression. "Avec le retour en masse de ses fans, Max va encore gagner une seconde", a d’abord déclaré son mentor, Helmut Marko.

Le patron du team autrichien, le Britannique Christian Horner, s’en est, lui, directement pris à Mercedes : "Depuis sept ans, ils n’ont pas seulement dominé la F1, ils l’ont anéantie. Il nous a fallu sept saisons pour revenir à leur niveau", a lancé en conférence de presse le boss de l’équipe quadruple championne du monde et désormais en tête avec un Max Verstappen qui pourrait bientôt devenir le pilote ayant remporté le plus de victoires sans titre mondial. Même si son premier pourrait tomber en fin d’année. Ce - triste - record est actuellement détenu par Stirling Moss avec 16 succès. Or le Belgo-Néerlandais visera ce dimanche son quinzième triomphe déjà, le cinquième de la saison.

Le plus rapide hier matin (1.05.143), bien devant les Ferrari de Leclerc et Sainz, l’homme qui avouait supporter nos Diables rouges après l’élimination des Oranje, a été devancé l’après-midi par les Benz de Lewis Hamilton (en 1.04.523) et Valtteri Bottas.

Voilà qui augure d’une qualification (15 h) plus disputée qu’il y a une semaine…