Le septuple champion du monde prêt à remplacer celui à qui il avait cédé son siège Ferrari fin 2006

Sondage: que vous inspire le retour de Schumacher?

Résultats, classements et stats du championnat du monde de F1

MARANELLO Non, on n'est pas le premier avril. Oui, vous avez bien lu. Les premières spéculations sur le nom du remplaçant de Felipe Massa, au soir même du GP de Hongrie, étaient donc les bonnes : c'est la Scuderia elle-même qui a annoncé la grosse nouvelle hier, vingt-quatre heures après que sa porte-parole, Sabine Kheim, ait juré le contraire et que son manager ait déclaré qu'il "était sûr à 200 % que Michael ne relèverait pas ce challenge" . Et bien oui, c'est le roi Michael, septuple champion du monde, qui remplacera son protégé Felipe Massa lors du prochain GP d'Europe, le 23 août à Valence.

Près de trois ans après avoir annoncé sa retraite au GP de Monza 2006, Schumi, 40 ans depuis le 3 janvier dernier, sortira exceptionnellement de sa retraite sportive pour aider sa Scuderia dans le rôle lui convenant le mieux : celui de pilote.

"Grâce à Dieu, les dernières nouvelles concernant Felipe sont positives. C'est le plus important aujourd'hui. Je lui souhaite encore le meilleur rétablissement possible" , a déclaré l'Allemand au terme d'une réunion avec Luca Di Montezemolo et Stefano Domenicali. "Il est vrai que le chapitre de la F1 était clos depuis longtemps pour moi. Je ne pensais jamais revenir, mais les circonstances ici sont exceptionnelles. Et par loyauté envers mon team, je ne peux pas les laisser tomber dans cette situation malheureuse. En tant que compétiteur, ce challenge m'excite et je veux me tenir prêt à le relever. Je me suis toujours maintenu en bonne condition physique. J'ai maintenant trois semaines pour intensifier ma préparation et m'apprêter à remonter dans une F1."

Un sacré défi pour Schumi . Le monstre sacré de la F1 n'a plus piloté de Formule 1 depuis avril dernier lorsqu'il a pris le volant de la F2008 à Barcelone.

Les essais privés étant interdits, il ne pourra piloter la F60 qu'en ligne droite avant les premiers essais libres de Valencia, sur un circuit urbain qu'il ne connaît pas, au contraire de ses principaux rivaux. Il découvrira aussi le système KERS grâce auquel notamment son futur équipier Kimi Raikkonen a pu terminer deuxième du dernier GP de Hongrie.

Schumi n'est donc pas complètement fou. Il revient dans une écurie qu'il connaît, jadis toute acquise à sa cause, au volant d'une monoplace à nouveau compétitive.

"Leur objectif est de décrocher la troisième place du Championnat constructeurs, je vais tenter de les aider."

Gageons donc que même si l'annonce ne concerne pour l'instant que Valencia ("pour autant que Felipe ne soit pas rétabli à temps," souligne-t-on avec décence chez Ferrari), Michael Schumacher terminera sans doute la saison (il reste 7 Grands Prix à courir) et sera donc à Francorchamps fin août.

Pour quelques millions de plus sur son compte en Suisse ? Certainement, mais sa principale motivation n'est certainement pas là : Schumi n'a pas trouvé la reconversion parfaite. Et après s'être assez planté en moto, il s'embêtait un peu chez lui. Et avait surtout besoin de montées d'adrénaline...






© La Dernière Heure 2009