Parmi les très rares personnes autorisées à rendre visite à Michael Schumacher dans sa résidence de Gland, en Suisse, l'ex-patron de la Scuderia Ferrari Jean Todt donne régulièrement des nouvelles entretenant le vague espoir de revoir un jour le « Kaiser ».

« J'ai regardé le GP avec lui. J'espère un jour pouvoir l'accompagner sur une course, dans le paddock, » avait-il déclaré voici quelques mois.

Etonnant. Alors que la famille ne communique absolument rien du tout et que la santé du septuple champion du monde est un sujet tabou avec tous les membres de la tribu Schumacher (de Ralf son frère, à son fils Mick en passant par son neveu David), le président de la FIA a confié au Mugello à l'agence de presse britannique Press Association : « J’ai encore vu Michael la semaine dernière, il se bat. Mon dieu, on sait qu’il a eu un terrible et malheureux accident de ski voici bientôt sept ans, qui lui a causé beaucoup de soucis. Mais il a une femme et des enfants extraordinaires, d'excellentes infirmières. On ne peut que lui souhaiter le meilleur. Tout ce que je peux faire aujourd'hui, c’est d’être auprès de lui. Mais dès que je pourrai faire quelque chose d'autre, je le ferai. »

Il y a un an, environ un membre du personnel de l’hôpital Georges-Pompidou où il a subi plusieurs interventions avait révélé au quotidien Le Parisien que Michael Schumacher était conscient. Une information jamais confirmée par la famille.