Le Français a fait un dernier discours public, hier au Musée du Louvre, lors de la remise des prix annuelle de la FIA.

"Max Verstappen a son caractère, il est unique," a déclaré l'ex-directeur sportif de Ferrari. "C'est un beau champion. Il a remporté le plus de courses, mené plus de GP que tous ses adversaires réunis, signé le plus de poles. Il a certes eu de la chance à Abou Dhabi où Lewis et Mercedes étaient les plus forts. Mais il n'en a pas eu à Silverstone, à Baku, à Budapest. Une saison de F1, ce sont 22 GP. On ne peut pas tout juger sur une course. Le titre ne s'est pas joué sur un tour mais tout au long de l'année. Max mérite cette couronne."

A propos de la polémique liée à la voiture de sécurité, Jean Todt a déclaré ceci: "J'ai une phrase affichée au mur chez moi: Seuls les médiocres sont toujours à leur meilleur niveau. Bien sur qu'il y a eu des erreurs, bien sûr qu'on peut faire mieux. On doit toujours vouloir faire mieux et nous avons créé une commission dans ce sens. On veut améliorer le sportif mais aussi la sécurité pour laquelle on n'en fait jamais assez. Mais je suis sûr que Max Verstappen et Red Bull aussi veulent encore s'améliorer. On peut toujours faire mieux encore."

A propos de ses douze ans à la FIA, l'ancien copilote a déclaré ceci: "Si je suis fier du travail accompli? Non la fierté n'est sans doute pas le bon mot. J'ai le sentiment du devoir accompli, d'avoir fait avancer les choses, notamment en matière de sécurité routière mais aussi sur les circuits. Le fait de voir Romain Grosjean sain et sauf, même Lewis après Monza, me donne l'impression d'avoir été utile. Maintenant je vais vous dire que je suis heureux à 70% de quitter ce poste car je n'aime pas les polémiques. Aujourd'hui encore, alors que je voudrais célébrer nos champions, on ne cesse de me poser des questions sur l'affaire de dimanche dernier. Un journaliste m'a demandé si Lewis allait être pénalisé pour ne pas être venu. Pour ces raisons, je ne suis pas triste de partir. Maintenant il reste 30% de nostalgie. J'avais une super équipe autour de moi, des gens vraiment supers et investis, qui aiment leur métier. Je leur souhaite à tous le meilleur pour la suite. Je vais continuer à suivre les GP car j'aime le sport auto. Peut-être que vous me verrez encore dans un autre rôle..."

On parle d'un retour du "vieux sage" chez Ferrari avec un statut de super consultant un peu comme l'avait Niki Lauda l'avait chez Mercedes.