On avoue que c'est à ne rien y comprendre. Ces dernières années, la FIA a mis sur pied plusieurs opérations visant à soutenir la présence de femmes dans le sport automobile tandis que la F1 a lancé cette année la campagne #WeRaceAsOne sur le ton de la tolérance et de l'égalité entre les êtres humains. Autant dire que nous attendions que la fédération internationale automobile et la catégorie-reine prennent des mesures exemplaires envers Nikita Mazepin après les frasques de ce dernier. Finalement, il n'en sera rien.

Par le biais d'un communiqué commun, les deux entités condamnent le comportement scandaleux du Russe sur les réseaux sociaux qui a commis des attouchements sur une jeune femme, la séquence ayant été diffusée sur Instagram et rapidement relayée partout sur le web. Toutefois, ni la FIA ni la Formule 1 ne sanctionneront le futur (?) équipier de Mick Schumacher chez Haas. La patate chaude est donc dans le camp de l'écurie américaine qui devra choisir de la suite à donner à cette affaire : "Nous soutenons fermement l'écurie Haas F1 Team dans sa réponse aux récentes actions inappropriées de son pilote, Nikita Mazepin", indique le communiqué. "Mazepin a présenté des excuses publiques pour sa mauvaise conduite et cette question continuera d'être traitée en interne par l'équipe Haas F1 Team. Les principes éthiques et la culture diversifiée et inclusive de notre sport sont de la plus haute importance pour la FIA et la Formule 1".

Gageons que Haas est face à un dilemme : soit elle garde Mazepin et se prend une volée de bois vert, soit elle se sépare du garnement mais se prive d'une manne financière dont elle a bien besoin. Cela dit, des pilotes qui vont vite et qui ont de l'argent, il y en a d'autres. On pense notamment à Robert Shwartzman, qui a terminé devant Mazepin au championnat 2020 de F2, et qui est soutenu par SMP Racing et Ferrari.

Du côté du principal intéressé, de l'eau a coulé sous les ponts. Alors que les pétitions en ligne pour réclamer sa tête se multiplient, la jeune fille impliquée dans l'affaire, Andrea D'Ival, est sortie du bois en diffusant brièvement une story (écrite à quatre mains ?) pour le dédouaner, indiquant qu'elle est amie avec Mazepin depuis longtemps et que son geste était une "plaisanterie". Suite au prochain épisode, donc...