"La F1 plus gaie avec Ferrari"

Formule 1

O. d.W.

Publié le

"La F1 plus gaie avec Ferrari"
© AP

Kimi Raikkonen savoure ce premier titre avec les Rouges


Le classement final de la saison


SAO PAULO Avec Kimi, un vrai Finlandais, le doute n'est pas permis. Alors que l'ex-double champion du monde, son compatriote Mika Hakkinen, continue à gagner de l'argent en faisant de la pub pour McLaren-Mercedes et une marque bien connue de whisky sous le couvert d'une campagne don't drink and drive, Raikkonen a vite dû remplacer le champagne par la vodka et ne savait certainement déjà plus très bien comment il s'appelait dimanche lorsqu'on a dû lui apprendre que son titre était en suspens suite à la réclamation de son ex-écurie et de son ami Ron Dennis, finalement bien plus glacial que cet Iceman . De quoi reprendre quelques verres de plus ! Trop tard de toute façon, la fête était lancée et le Nordique réputé pour son coup de volant hors du commun mais aussi ses frasques lors de nuits d'ivresse en dehors des GP s'était déjà exprimé sur son probable premier titre. Une couronne bien méritée puisque le pilote Ferrari a remporté six courses cette année contre quatre aux pilotes McLaren-Mercedes et trois à son équipier Felipe Massa.

Kimi, que pensez-vous de cette première saison chez Ferrari ?

"Je me suis bien plus amusé cette année que les précédentes pour tout un tas de raisons. C'est vraiment une super équipe et je préfère gagner avec eux qu'avec toute autre écurie."

Cette 15e victoire est la plus belle de votre carrière ?

"Difficile à dire. En tout cas, c'est la plus importante. Et j'en tire plus de satisfaction car elle s'accompagne du titre."

Votre vie désormais va changer ?

"Je ne crois pas... On voudra probablement écrire encore plus de conneries sur moi, on respectera encore moins ma vie privée, mais moi je ne changerai pas. Je vis ma vie comme je le veux et c'est tout."

Réalisez-vous que vous êtes champion du monde ?

"Non, c'est dur à croire. Il va me falloir du temps pour réaliser. On savoure encore plus quand c'est inattendu. Je n'avais pas de pression, j'étais relax."

Après l'affaire d'espionnage dont a été victime votre équipe, estimez-vous que ce titre pilotes est une forme de justice ?

"Oui... peut-être. C'est difficile à dire. Mais je ne veux plus vraiment en parler. Il faut oublier ça, ce n'est pas du sport. En tout cas, j'espère que ça ne se reproduira plus."

Avez-vous crié ou chanté en franchissant la ligne en vainqueur ?

"Non, pas vraiment. J'ai remercié l'équipe et j'ai demandé si pour le titre c'était bon ou pas."

Avez-vous eu une petite pensée pour Lewis Hamilton ?

"Oui, je sais ce qu'il ressent pour le moment. J'ai moi-même perdu le titre en 2003 pour deux points. Cela fait mal. Mais il a fait une très belle première saison et aura d'autres occasions de devenir champion, c'est sûr."

Imaginiez-vous en début de saison pouvoir être sacré ?

"Oui puisque j'ai signé la pole et gagné dès le premier Grand Prix en Australie. Nous finissons comme nous avons commencé. Nous avons eu des problèmes de fiabilité et nous avons perdu des points en cours de saison. Certaines personnes ont commencé à dire que nous ne pourrions jamais revenir. Mais nous avons démontré le contraire. Le team a fait un super boulot tout au long de l'année et ce résultat est celui d'un gros travail d'équipe avec la participation bien sûr de Felipe (Massa). J'adore cette équipe, j'aime bien plus la F1 avec eux et je me sens mieux que ces dernières années. Nous allons essayer de le refaire l'an prochain."

Maintenant, votre pays doit rêver du titre mondial pour Grönholm...

"Oui ce serait chouette pour les Finlandais. Personnellement, je m'en fous un peu..."



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info