Les pilotes, opposés aux stars belges, ont attiré la grande foule hier soir

MOLENBEEK Pas de doute. La F1 fait encore rêver. Le match opposant les pilotes à une formation composée de stars belges a attiré son lot de passionnés et de curieux hier soir au stade Machtens.

À l'applaudimètre, Michaël Schumacher a, sans conteste, recueilli le plus de faveurs. Sa présence fut célébrée à maintes reprises par des cris de joie et des "Schumi, Schumi" venus de tribunes quasi entièrement remplies au coup d'envoi.

Pas de trace par contre d'Alonso. Au sein de l'équipe belge, c'est la présence de Jean-Marie Pfaff qui n'a pas laissé le public indifférent tandis que les Zetterberg ou Wilmots ont pu montrer qu'ils avaient encore de beaux restes.

Sur le terrain, Fisichella s'est montré le plus en son avantage en inscrivant trois buts, dont un magnifique tir lobé. De quoi pousser les pilotes vers un large succès (1-9). Remuant, Schumi a dirigé son équipe, réussissant à inscrire son petit but en fin de match après de nombreuses tentatives. Mais dès avant la rencontre, ils sont déjà des centaines à s'agglutiner devant les portes du stade, dans l'espoir d'accrocher un autographe à un de leurs pilotes favoris. Car le public est avant tout là pour eux. Les casquettes, tee-shirts et drapeaux aux couleurs des écuries, principalement Ferrari et Renault, sont omniprésents. Dans les coulisses, le plaisir de participer à cet événement se lit sur tous les visages. "C'est un réel plaisir d'être ici, tous réunis autour d'un évènement caritatif, souligne Liuzzi, auteur du 3e but des siens. De plus, le public répond présent. Nous devons donc tout donner sur le terrain pour leur faire plaisir."

Quant à Franky Vercauteren, coach des Belges, il savourait l'instant, le résultat n'ayant, pour une fois, aucune importance. "Voir autant de monde prouve que le public est prêt à répondre à ce genre d'évènement. Mais il est vrai qu'aujourd'hui, les stars, ce sont les pilotes."



© La Dernière Heure 2007