A 16 heures GMT+1, la Formule 1 a révélé en grande pompe ce à quoi ressembleront les monoplaces du championnat 2022 de Formule 1. A partir de la saison prochaine, une nouvelle réglementation technique verra le jour. Des croquis avaient déjà été présentés en 2019 mais il s'agit ici d'une maquette à l'échelle 1:1 qui présente un design plus abouti que ce qui a été montré il y a quelques mois.

A compter de 2022, les monoplaces différeront sensiblement de leurs aïeules avec un profil plus racé. On marque le retour des enjoliveurs, absents depuis 2010, et l'apparition d'un aileron arrière futuriste. L'aileron avant est plus volumineux. Les voitures seront dotées des fameux pneus Pirelli montés sur des jantes de 18 pouces. Procédé qui renvoie aux fameuses Wing Cars de la fin des années 70, de l'effet de sol sera généré grâce à la présence de tunnels à effets Venturi sous le fond plat et les pontons.

Avec cette ribambelle de nouveautés, les têtes pensantes espèrent un championnat plus ouvert et plus animé, avec plus d'action en piste. Les budgets plafonnés laissent espérer que plus que d'écuries se mêleront à la bagarre aux avant-postes. Les V6 1,6L turbo hybrides resteront d'actualité jusqu'à nouvel ordre mais une nouvelle réglementation moteur est attendue à l'horizon 2025.

"Il y a énormément d'excitation autour de cette nouvelle réglementation", se réjouit Ross Brawn, patron sportif de la F1. "Si 2021 est déjà marquée par une superbe bagarre, nous voyons toujours les monoplaces avoir du mal à se suivre en course. La réglementation 2022 devrait résoudre ce problème et créer l'opportunité de luttes plus serrées et roue contre roue. L'effet combiné des nouvelles règles aéro et financières, avec le plafond budgétaire, doivent créer les conditions pour un championnat plus équilibré et pour réduire les écarts sur la grille."