Dans une semaine jour pour jour débutera officiellement le premier week-end de Grand Prix de la saison.

Depuis ce jeudi, les dix teams de Formule 1 sont déjà à pied d’œuvre dans le désert de Bahreïn, sur le circuit de Sakhir, pour développer les nouvelles F1 lors des trois dernières journées d’essais hivernaux.

Avec le plus gros changement de règlement technique depuis 1983, pilotes et ingénieurs ont du pain sur la planche pour définir les meilleurs réglages et tirer toute la quintessence de leur nouveau matériel.

Après Barcelone, la grande partie de cache-cache se poursuit donc du côté de Manama où il faudra logiquement attendre la première qualification, samedi en huit, pour avoir une véritable idée du potentiel de chacun. Car pour l’instant, difficile de lire les chronos et d’établir une hiérarchie, chacun roulant à des moments différents, avec des pneus et des cartographies moteurs différentes, mais surtout sans connaître la quantité d’essence embarquée par ses concurrents.

On n’accordera donc qu’une importance toute relative au meilleur chrono signé hier par l’AlphaTauri de Pierre Gasly. D’autant que le Français était chaussé de pneus C4 non sélectionnés pour le GP de Bahreïn.

En attendant de découvrir aujourd’hui l’évolution de la Red Bull RB18 que n’a pas pilotée le champion Max Verstappen ce jeudi (son équipier Sergio Pérez a beaucoup tourné et a fini bêtement sa journée dans le bac), la grosse info du jour concernait Mercedes.

La W13 a subi une importante cure d’amaigrissement depuis Barcelone grâce à un nouveau kit aéro révolutionnaire. La Flèche d’argent est apparue très affinée et fend donc mieux l’air grâce à la "quasi"-absence de pontons. Le refroidissement des radiateurs intégrés aux côtés ne se fait plus par de grosses bouches mais par des écoutilles et une boîte à air. Par la même occasion, le centre de gravité est plus central et plus bas.

Une innovation suscitant la polémique, car jugée hors de l’esprit du règlement par certains, craignant déjà l’énorme avantage que cela pourrait donner à l’équipe championne du monde affirmant que ce nouveau concept a été conçu en accord avec la FIA…

La F1 a visiblement trouvé son premier gros sujet de controverse 2022…