Lewis Hamilton a perdu le GP de Russie avant même de l'avoir commencé. En effectuant deux essais de départ à la sortie de la pitlane et non pas 50m plus en avant, à l'endroit renseigné et autorisé par la FIA. Une erreur... de son team visiblement qui ne lui avait pas précisé cette spécificité du règlement (l'endroit réservé pour les essais de départ varie d'une piste à l'autre). Du coup, le sextuple champion s'est pris deux fois cinq secondes de pénalité (pour avoir commis deux fois de suite la même faute, ce qui est logique vu qu'il ignorait que c'était interdit) et a complètement ruiné sa course alors que justement il avait réussi le plus dur en conservant l'avantage de sa pole lors du départ.

Nous trouvons qu'il est très dommage de voir un pilote perdre ainsi toute chance de succès pour une faute minime et qui de surcroit ne lui est pas directement imputable.

En plus de sa pénalité en temps, Lewis Hamilton avait écopé de deux fois un point de pénalité sur sa super licence, son permis de piloter en F1. Ce qui le mettait à dix, le règlement prévoyant une suspension d'une course lorsque vous atteignez les douze unités en moins de douze mois. Cela signifiait que le sextuple champion n'aurait plus pu se permettre le moindre écart lors des trois prochains GP.

Heureusement après la course, Lewis et un membre du team sont allés s'expliquer chez les commissaires qui ont revu cette deuxième partie de la peine après avoir entendu les conversations radio et l'ingénieur Pete Bonnington dire à Lewis de faire ses essais de départ à cet endroit. Ils ont donc transformé les deux points de pénalité de Lewis en 25.000 euros d'amende à payer par Mercedes.

« Je trouve la sanction des dix secondes très dure, » a déclaré le directeur sportif de Mercedes Toto Wolff. « D'abord parce que la note de la direction de course n'indique pas clairement l'endroit où vous pouvez effectuer vos essais de départ. Je ne sais pas sur quoi ils se sont basés pour dire que Lewis était en infraction. Ensuite, je trouve très dommage de donner une pénalité durant la course pour une faute commise durant les tours de mise en grille. »