Formule 1

La nouvelle monture de Max Verstappen et Pierre Gasly a été dévoilée en début d'après-midi à Silverstone.

On l'attendait principalement blanche en l'honneur de son nouveau motoriste japonais, elle est plus bleu et rouge que jamais : la Red Bull RB15 a été dévoilé ce début d'après-midi, quelques heures seulement après sa grande rivale Mercedes présente également sur l'autre moitié du circuit de Silverstone pour un shake-down, un premier déverminage avant d'embarquer le matériel pour Barcelone.

A première vue, le look très « Spiderman » casse avec les habitudes et la déco classique Red Bull. Le jaune a été abandonné. On n'est pas trop fan, mais les goûts et les couleurs...

Etrange aussi de voir les logos Aston Martin plus grands que ceux de Honda sur le capot moteur.

Car la plus grande nouveauté, outre le jeune Français Pierre Gasly promu à la place de Daniel Ricciardo aux côtés de la star Max Verstappen, c'est bien entendu le moteur.

Après douze années et huit titres mondiaux (quatre pilotes et quatre constructeurs) avec Renault, l'écurie de Milton Keynes relève le défi japonais, la première année de collaboration avec la petite soeur ayant visiblement porté ses fruits.

« Nos ambitions sont grandes, on est impatients que cela démarre, l'hiver est trop long, » a déclaré le Belgo-néerlandais Max Verstappen. « Il faudra attendre Melbourne pour savoir réellement où on en est. Nos performances dépendront du moteur Honda. S'il est à la hauteur, on le sera aussi et on pourra espérer gagner des courses. Avec Pierre que j'ai déjà côtoyé à l'époque du karting, on va s'entraider pour faire progresser au mieux l'auto.»

Mais pour espérer rivaliser avec Mercedes et Ferrari pour les titres mondiaux, il faudra sans doute encore patienter au moins une année de plus, le bloc propulseur nippon pouvant créer la surprise sur certains circuits mais – à moins d'une grosse évolution – ne possédant pas encore la fiabilité des V6 Turbo références.

La différence budgétaire par contre, elle, est énorme pour les troupes de Dietrich Mateschitz qui au lieu de dépenser des millions pour louer un moteur vont en recevoir avec le package Honda, la circulation d'informations entre les deux écuries soeurs étant en outre parfaite ce qui devrait accélérer l'avancée des Japonais.