"Oui, c'est vrai, je suis à moitié belges et Francorchamps est un peu mon deuxième Grand Prix à domicile", sourit-il. "Je ne parle pas bien le Néerlandais, mais je comprends. Je suis habitué à entendre parler flamand lorsque je viens en Belgique pour les fêtes de famille. Mes grands parents ont toujours voulu que j'apprenne plus leur langue, mais je ne suis pas doué. Mais on se comprend. J'adore Spa et j'aime bien les gaufres belges et les frites mayonnaise. Mon papa est venu en Belgique quand il était jeune car il voulait devenir cycliste professionnel. C'est comme cela qu'il a rencontré ma maman."

Quand il roulait en Eurocup et en F2, Lando affichait à l'occasion du GP de Belgique un Lion des Flandres sur sa monoplace. Cette année, il a décidé de porter un casque au design différent à chaque course. Pour ce week-end, il avait opté pour un casque jaune avec plusieurs Lions des Flandres et la photo de son papy et sa mamy belges à l'arrière. "Je voulais simplement rendre hommage à l'origine de mes grands parents", a-t-il explique à Dieter Rencken sur le site Racefans. "Mais lorsque la photo a commencé à circuler sur les réseaux sociaux, j'ai appris que le 'Vlaamse Leeuw' avait une connotation politique et symbolisait apparemment aujourd'hui l'extrême droite en Belgique. Je ne veux offenser personne et j'ai donc considéré qu'il serait inapproprié de continuer à le porter ce week-end. J'utiliserai donc un de mes anciens casques."

McLaren a retiré toutes les photos du casque de Lando Norris de son site, tout comme lui d'ailleurs.