Ludovic Talevski a été suspendu trois mois ferme suite à une dénonciation d'un collègue

BRUXELLES L'affaire avait fait grand bruit dans les milieux de la division 3. Dès la journée initiale, l'arbitre Christian Coppine saisissait le gant de Ludovic Talevski... au terme de la lutte de championnat Durnal- Villers-le-Gambon et suite à une dénonciation d'un joueur de l'équipe adverse (nous vous épargnons son nom...). Lors de sa première comparution, Ludovic Talevski, s'étant mué en un avocat de talent, avait mis le doigt sur un vice de forme (il n'y avait aucun motif de saisie du gant). Les membres du comité sportif a-vaient dû s'incliner devant un tel argument, renvoyant l'affaire en continuation. Retour, dès lors, de tous les acteurs mercredi : alors que l'on pensait que l'affaire était close pour vice de forme, le comité sportif, malgré le fait qu'il reconnaissait le vice de for- me, après avoir eu recours à un contrôleur qui a examiné le gant que l'on a libéré de son enveloppe sans pour autant le démonter, a condam- né le joueur de Durnal à un an de suspension dont trois mois ferme, à partir du 18 juin, gratifié d'une amende de 250€ !

Ce verdict entraîne plusieurs réflexions : d'abord, le comité sportif s'est placé au-dessus des lois en faisant fi du vice de forme dans le rapport de l'arbitre qui a certainement voulu se faire bien voir de sa hiérarchie. Ensuite, il a rendu sa sentence suite à un examen succinct et reposant sur des critères d'appréciations humaines. Enfin, on ne peut terminer en rappelant cette politique de l'autruche dans laquelle la Fédération semble se complaire. Il est évidemment plus facile de casser des joueurs des divisions inférieures alors qu'au sein de l'élite, aucun jou- eur (ou quasi !) ne nie jouer avec des copies mais personne, à commencer par les arbitres, n'a le cran d'agir de la même façon qu'avec Ludovic Talev- ski dont la saison 2007 s'achèvera le 17 juin...



© La Dernière Heure 2007