Derrière les trois pilotes le plus souvent montés ensemble sur un podium, Sergio Pérez a fait le "taf" en terminant quatrième. Le Mexicain qui a mené durant 14 tours en étant le dernier à s’arrêter au box pour changer de pneus, ne devrait pas tarder à pouvoir monter sur son premier podium avec Red Bull. Meilleur qu’Alex Albon certes, on ne le voit cependant déjà plus inquiéter Max dans sa quête du titre.

Loin derrière les deux écuries toujours au-dessus du lot, McLaren est à nouveau meilleure du reste des équipes grâce à ce diable de Lando Norris, cinquième hier et toujours troisième du championnat, cinq unités devant Valtteri Bottas et avec neuf points de mieux qu’un Charles Leclerc, sixième et plutôt déçu de son week-end. "Je ne suis pas content de moi, je n’ai pas fait du bon boulot", regrettait le Monégasque. "Surtout en qualifications. Partir avec les pneus mediums était aussi une erreur. On n’a jamais réussi à les faire fonctionner. On doit essayer de comprendre pourquoi."

Auteur d’un super départ où il se propulsait au 4e rang, Carlos Sainz terminait juste en dehors des points après une longue descente aux enfers en mediums.

Cela va nettement mieux par contre pour Alpine avec une solide 7e place pour Esteban Ocon et une belle remontée pour Fernando Alonso (de 13 à 8) franchissant la ligne devant un Daniel Ricciardo ayant un peu de mal à s’adapter à sa nouvelle "orange mécanique".

Enfin, Pierre Gasly a arraché le dernier point dans les ultimes tours. Mais honnêtement, on s’attendait à mieux d’AlphaTauri. Revanche à Barcelone ?