Le Limbourgeois aux commandes de la 3e Minardi

MELBOURNE Incroyable mais vrai! C'est à un rebondissement complètement inattendu que l'on a assisté dans l' affaire Bas Leinders en F 1. Alors que son management noyait le poisson en nous parlant de Champ Car ou de World Series, en coulisse, des contacts ont été établis avec Minardi.

Une petite écurie italienne qui, croyait-on, n'alignerait pas de 3e voiture le vendredi. Erreur. Le 3e châssis PS 04 servant en fait de mulet devrait bel et bien prendre la piste vendredi matin à 11h pour les deux séances (deux fois une heure) d'essais libres en vue du Grand Prix de Melbourne, premier rendez-vous F 1 de la saison. Avec qui à son volant? Surprise! Un secret qui aurait théoriquement dû être gardé jusqu'à demain 15h lors de la présentation officielle de la nouvelle Minardi PS 04 dans la pitlane du circuit de l'Albert Park. Mais il y a eu des fuites. Et l'on a appris hier soir que Bas Leinders volait vers Melbourne où il a déjà atterri la nuit dernière pour venir mouler son baquet.

Jordan s'est avéré être une rampe de lancement

L'épisode Jordan aura donc servi de détonateur. Et même si l'essai n'a pas été transformé chez les Irlandais, il aura tout de même permis au Belge de 28 ans d'obtenir sa superlicence. Tout aussi injoignable que son pilote, le manager Marc Guiot n'a pu nous confirmer cette excellente nouvelle. Mais de bonnes sources, on sait que le Limbourgeois sera bien, dans trois jours seulement, le premier pilote belge à rouler dans le cadre d'un GP - en espérant qu'il fasse plus qu'un tour!- depuis Philippe Adams au GP du Portugal 1994, voici bientôt dix ans. Et que, selon toute vraisemblance (et pourtant que les promesses de dons soient belles et bien respectées), il en sera de même lors des prochains GP, le contrat pouvant se prolonger tout au long de la saison pour autant que Bas trouve le gros million et demi d'euros lui manquant encore.

A partir de là, il n'est plus du tout interdit de rêver de voir notre compatriote escalader le Raidillon en août prochain. Mieux, il pourrait carrément se retrouver au départ du GP de Belgique. Cela ne dépendrait plus que du dynamisme des grandes sociétés belges. Et peut-être du bon vouloir de Bernie Ecclestone, GO de la F 1 mais aussi sauveur de Minardi dont il serait un des principaux actionnaires...

Et si Minardi reste toujours la plus petite des dix écuries en F 1, on rappellera tout de même qu'elle a déjà disputé 303 GP et lancé les carrières de pilotes de la trempe de Trulli, de Fisichella, de Webber ou d'Alonso. Pas franchement des fortunés non plus. Alors go Bas, la Belgique est derrière toi !

© Les Sports 2004