C’est l’avis de l’ex-pilote de F1 et capitaine du RACB National Team

JEREZ Dernier pilote belge à avoir roulé toute une saison dans le cadre des GP même si ce n’était qu’en tant que réserviste chez Minardi en 2004, Bas Leinders sait ce que Bertrand Baguette ressent aujourd’hui.

Et espère que le rêve du Verviétois ne virera pas au cauchemar, comme pour lui à Barcelone en janvier 2004 lorsqu’il avait planté la Jordan dans le rail de Barcelone dès son tour de lancement...

“Contrairement à moi à l’époque, Bertrand est bien entouré, bien conseillé,” confie celui qui est devenu consultant sur les GP pour la RTBF mais aussi capitaine du RACB National Team. “Moi aussi, je me démène pour aider les jeunes.”

S’il avait un seul conseil à donner à Bertrand ce matin, ce serait “de rouler comme d’habitude. Baguette n’est pas un pilote fougueux, commettant beaucoup de fautes. C’est un garçon réfléchi, intelligent”.

N’empêche, au final, quoi qu’en dise l’espoir verviétois et un entourage se voulant rassurant, le principal verdict sera celui du chronomètre.

“Il doit rouler le plus vite possible. C’est cela le plus important”, estime Leinders. “Pour choisir un pilote de F1, les ingénieurs se basent d’abord sur le niveau de performances. Ensuite sur l’aspect technique, voire humain du bonhomme. Le meilleur temps de Bertrand ne sera pas à comparer aux autres disposant d’une expérience et surtout d’un matériel différent, mais surtout aux chronos de références dont Renault dispose sur ce tracé. Et aux chronos que feront Lucas di Grassi et Ho-Pin Tung après lui. Il doit, par exemple, être beaucoup plus rapide que le Chinois.”

Et si cela se passe bien, si Baguette étonne, Bas voit-il une réelle chance de le voir épauler l’an prochain Kubica en Grand Prix ?

“Pour moi, la possibilité existe. Bertrand Baguette est un pur produit de la filière Renault, un finisseur. S’il démontre qu’il est rapide, il pourrait décrocher le volant, d’autant qu’il pourrait apporter un petit budget. Romain Grosjean a été aidé par son entourage en GP2. Le Français n’est pas aussi bon que ce que ses performances ont montré en début de saison si vous voyez ce que je veux dire...”

Pour Bas Leinders, pas de doute : Bertrand Baguette tiendra aujourd’hui sa chance entre les mains. À lui de transformer l’essai...



© La Dernière Heure 2009