Il n'y a pas que les budgets des teams qui vont être limités dans le futur en F1 (et à quand une limitation aussi en F2, F3 et F4 où les tops teams abusent régulièrement ?). On sait que les salaires des pilotes ne font pas partie de la limitation à 125 millions par an à partir de 2021. Dès lors, pour lutter contre l'énorme crise financière découlant de la pandémie, il a été décidé également, à la demande notamment de Toto Wolff (le directeur sportif de Mercedes F1), de limiter les salaires des pilotes dès 2023.

Les dix teams se sont mis d'accord sur un salaire maximum de 25 millions pour l'ensemble de ces pilotes. Ainsi, si Mercedes souhaite offrir 20 millions à son leader, son équipier devra se contenter de cinq. Lewis Hamilton gagne environ 45 millions cette année et souhaitait négocier un dernier contrat annuel de 60 millions pour les deux années à venir. Chose que le règlement lui permettra encore vu que la nouvelle limitation (qui doit encore être entérinée par le Conseil Mondial de la FIA) n'entrera en vigueur que dans plus de deux saisons. Et qui sait si le Britannique sera encore là en 2023.

Par ailleurs, il est encore plus facile de contourner la limitation pour les pilotes que pour les teams, par exemple en demandant à un sponsor de payer directement le salaire ou une partie du montant au pilote concerné.