Cela a été chaud chez les commissaires sportifs devant lesquels les deux prétendants au titre ont été convoqués hier soir tard après la course. Au final, après avoir entendu les deux protagonistes, les officiels ont décidé de juger Max Verstappen responsable de l'accrochage avec Lewis Hamilton lors du 37e tour et lui ont donc infligé une pénalité ne servant à rien de dix secondes, ainsi que deux points sur son permis de piloter en F1. Pas sûr que cela serve de leçon au Belgo-néerlandais visiblement prêt à toutes les ruses et gestes au-delà de la limite pour décrocher son premier titre.

Voici le rapport des commissaires:

Au virage 21, le pilote de la voiture 33 a reçu l'instruction de rendre une place à la voiture 44, et l'équipe lui a demandé de le faire 'stratégiquement'. La voiture 33 a ralenti significativement au virage 26. Cependant, il était évident qu'aucun pilote ne voulait prendre la tête avant la ligne de détection du DRS numéro 3."

"Le pilote de la voiture 33 a déclaré qu'il se demandait pourquoi la voiture 44 ne l'avait pas dépassé, et le pilote de la voiture 44 a déclaré, n'étant pas conscient à ce stade que la voiture 33 allait rendre la position, qu'il n'était pas conscient de la raison pour laquelle la voiture 33 ralentissait."

"En décidant de pénaliser le pilote de la voiture 33, les commissaires considèrent comme point clé le fait que le pilote de la voiture 33 a ensuite freiné soudainement (69 bar) et de manière significative, résultant en une décélération de 2,4 g. Tout en acceptant que le pilote de la voiture 44 aurait pu dépasser la voiture 33 quand celle-ci a commencé à ralentir, nous comprenons pourquoi il (et le pilote de la voiture 33) ne souhaitait pas être premier à franchir le DRS (sic)."

"Cependant, le freinage soudain par le pilote de la voiture 33 a été désigné par les Commissaires comme étant erratique et par conséquent comme la cause prédominante de la collision. Ainsi, la pénalité standard de dix secondes pour ce type d'incident est infligée."

Comme nous l'expliquions déjà hier dans notre débriefing du GP, Max Verstappen qui voulait laisser passer Lewis de manière "stratégique", soit avant la zone de détection DRS afin qu'il en bénéficie lui plutôt que son rival et puisse éventuellement directement le repasser, a donc freiné brutalement quand Lewis s'est retrouvé derrière lui. A cette vitesse, cela aurait pu être très dangereux et les deux voitures auraient pu être éliminées ce qui ne semblait pas déranger Max qui avait moins à perdre et se savait perdu si Lewis repassait devant. Ce sont des gestes anti-sportifs que l'on voit parfois en karting. Mais pas avec des F1 lancées à plus de 300 km/h!

Lewis n'est sans doute pas tout blanc dans l'histoire. Sans doute comprenait-il très bien ce qu'il se passait et ne voulait-il pas doubler Max avant la zone DRS. Mais même si c'est le cas, ce n'est pas anti-sportif. Tandis qu'effectuer une décélération de 2,4g et mettre 69 bars de pression sur la pédale de frein à un endroit normalement à fond n'est pas la manière la plus appropriée de "relaisser passer quelqu'un.".

Si les officiels sont convaincus - et c'était le cas - que Max l'a fait exprès, cela méritait plus vu les circonstances qu'une pénalité standard de dix secondes ne changeant rien à l'issue du résultat (car la pénalité de cinq secondes pour avoir doublé en dehors des limites de la piste a soudainement disparu). Il aurait dû pour nous être pénalisé sur la grille d'Abu Dhabi même si la FIA ne veut pas gâcher la finale qu'elle attend depuis si longtemps. Les deux prétendants au titre ex-aequo avant la dernière course, cela ne s'est plus vu depuis 1974 avec Emerson Fittipaldi et Clay Regazzoni à Watkins Glenn. Une autre pénalité jamais appliquée en F1, mais bien dans les formules inférieures, aurait pu être de lui retirer un quart d'heure ou une demie heure par exemple de piste en essais libres à Yas Marina. Mais appliquer une sanction ne changeant rien au résultat final et n'ayant pas d'incidence sur le GP suivant n'est pas un signal fort. Et ne calmera pas les ardeurs d'un Max Verstappen visiblement prêt à tout...