La FIA a publié vendredi une partie des échanges entre Alonso et De la Rosa

1ers essais: les classements


PARIS Les conversations ont été déterminantes dans la décision d'exclure McLaren du Championnat constructeurs, pour espionnage visant Ferrari.

Une partie des courriers électroniques échangés avec Mike Coughlan, le concepteur des monoplaces d'Alonso et Lewis Hamilton, ont également été publiés. Coughlan est l'ingénieur qui a reçu les informations de la part d'un ancien responsable de Ferrari, Nigel Stepney.
La FIA a exclu jeudi McLaren-Mercedes du Championnat du monde Constructeurs pour avoir enfreint l'article 151c de son code sportif qui protège l'image de la F1, en se rendant coupable d'espionnage.

La FIA a estimé que ces e-mails prouvaient que plusieurs personnes haut placées chez McLaren-Mercedes avaient eu connaissance des documents secrets concernant les monoplaces Ferrari F2007 et non pas le seul Coughlan comme le patron de l'écurie, Ron Dennis, l'avait avancé jusque-là pour la défense.
Ces échanges prouvent également que McLaren avait eu l'intention d'utiliser les informations secrètes frauduleusement recueillies.

Sur la répartition des masses:

De la Rosa: "Salut Mike, connais-tu la répartition des masses des Voitures Rouges ? Il serait important pour nous de savoir afin de l'essayer en simulateur. Merci d'avance, Pedro. PS: Je serai dans le simulateur demain."

La FIA précise que Coughlan a répondu en apportant les informations demandées et de la Rosa les a relayées à Alonso.

Alonso: "Sa répartition des masses (de la Ferrari) me surprend; je ne sais pas si elle est fiable à 100 pc, mais en tout cas c'est intéressant."

De la Rosa: "Toutes les informations de Ferrari sont très fiables. Elles proviennent de Nigel Stepney, leur ancien chef mécanicien - je ne sais pas quel poste il occupe désormais. C'est lui qui nous avait dit en Australie que Kimi Räikkönen ravitaillerait au 18e tour. Il est très ami avec Mike Coughlan, notre chef de projet, et il lui a dit ça."

Dans ce même échange, de la Rosa évoque l'aileron de la Ferrari ainsi que l'équilibre aérodynamique des F2007 à 250 km/h, ajoute la FIA.

Sur un gaz utilisé dans les roues pour réduire la température interne et le risque d'éclatement:

De la Rosa: "Il faudra qu'on l'essaye, c'est facile !"

Alonso: "Il est très important de faire cet essai. Ils ont quelque chose de plus que les autres et pas seulement cette saison. Il y a autre chose et ce pourrait être la clé: espérons que nous pourrons tester ce gaz durant les essais (privés) et que nous pourrons en faire une priorité !"

De la Rosa: "je suis 100 pc d'accord sur la nécessité de l'essayer (le gaz dans les roues) au plus tôt."
La FIA précise que l'essai de ce gaz n'a finalement pas eu lieu.

Système de freinage:

De la Rosa à Coughlan: "Peux-tu m'expliquer, autant que possible, le système de freinage des Ferrari avec (référence à un élément non précisé) ? Le règlent-ils depuis le cockpit ?"
Coughlan: (après des explications non précisées) Nous travaillons à quelque chose de similaire."