Son accident survenu lors de la Q2 des qualifications du Grand Prix d'Arabie saoudite a fait froid dans le dos. Mais, heureusement, Mick Schumacher s'en est tiré avec plus de peur de que mal. Il avait été extrait conscient de sa Haas détruite, a pu parler à sa maman Corinna et a effectué un passage par un hôpital pour des examens approfondis.

Toutefois, afin de ne prendre aucun risque sur une piste de Djeddah particulièrement propice aux accidents, l'écurie américaine a décidé que l'Allemand ne serait pas au départ. Qu'importe son état, sa participation aurait été de tout manière fortement compromise vu que sa VF22 était fortement endommagée, la monoplace s'étant scindée en trois sous la violence de l'impact.

"La meilleure nouvelle, c'est que Mick n'est a priori pas blessé", explique Günther Steiner, team principal de Haas. "Il est à l'hôpital en ce moment, où son état est évalué par les médecins. Il est entre de bonnes mains. Il est possible qu'il doive rester en observation toute la nuit à l'hôpital. En nous basant sur ces faits et compte tenu de la situation, nous avons décidé qu'il devait déclarer forfait pour demain".

Le fils de Michael devait initialement occuper la 14ème position sur la grille de départ. Il ne sera pas remplacé, vu que seuls Kevin Magnussen et lui ont pris part au week-end saoudien pour le compte de Haas. La rédaction de DH - Moteurs souhaite un prompt rétablissement à Mick.