Les portes de la Formule 1 pourraient se refermer sous le nez de Nikita Mazepin avant même qu'il ait pu les passer. Le pilote russe, qui s'est déjà illustré par son pilotage anti-sportif lors de la finale de la F2 à Sakhir, a aggravé son cas en diffusant une vidéo tout simplement scandaleuse sur le réseau social Instagram.

On y voit celui qui doit être l'équipier de Mick Schumacher chez Haas en 2021 abuser d'une jeune femme en plongeant sa main dans son décolleté, cette dernière n'étant visiblement pas du tout consentante. Évidemment, Mazepin a rapidement supprimé cette story mais le mal est fait puisque la vidéo a été tout aussi rapidement capturée et diffusée un peu partout sur le web. Nous vous laissons seuls juges devant ces images:

Haas F1 Team a rapidement réagi au vu de la tournure des événements. L'écurie américaine a diffusé deux tweets pour indiquer qu'elle ne cautionnait pas le comportement de sa nouvelle recrue : "Haas ne cautionne absolument pas le comportement de Nikita Mazepin dans une vidéo postée récemment sur les réseaux sociaux", a informé l’équipe de Gunther Steiner, dont la réaction est attendue de tous. "Le simple fait qu’une vidéo ait été publiée en ligne est tout bonnement détestable. L’incident est traité en interne et nous n’offrirons pas davantage de commentaires."

Ce scandale ne pouvait pas plus mal pour tomber pour Haas qui a besoin de se refaire une image après le sketch Rich Energy de l'an dernier. Pour laver l'affront, l'équipe qui a fait rouler Romain Grosjean et Kevin Magnussen ces dernières années va-t-il casser le contrat le liant au turbulent rookie ? Le père de Mazepin devait amener des liquidités importantes pour ce team qui a besoin de s'affranchir de la dépendance financière de son riche propriétaire Gene Haas. Toujours est-il que conserver un pilote qui méprise totalement par son comportement la campagne #WeRaceAsOne lancée par la F1 et les récentes opérations pro-féminines de la FIA ferait tâche. On se souvient que Tomas Scheckter avait été limogé de chez Jaguar en 2001 pour avoir été surpris sur la voie publique en train d'accoster une prostituée.

Et le principal intéressé dans tout cela ? Il s'est contenté de faire son mea-culpa sur les réseaux sociaux, sans faire le moindre commentaire à l'attention de la victime : "Je voudrais présenter mes excuses pour mon comportement récent, à la fois car ces gestes dont déplacés mais aussi parce qu’une vidéo a été publiée en ligneJe suis désolé de l’outrage, justifié, que j’ai causé, et je suis désolé d’avoir mis l’écurie Haas dans l’embarras. Je dois m’imposer des normes très élevées en tant que pilote de F1. J’ai déçu beaucoup de personnes, à commencer par moi-même. Je promets d’en tirer les enseignements nécessaires."

Attendons désormais de voir comment Haas et la FIA vont s'occuper du cas Mazepin. Mais gageons que ça sent désormais mauvais pour la suite de la carrière du Russe, l'argent du paternel ne pouvant pas étouffer une telle affaire...