Une première depuis 1954...

La purge continue. Alors que la FOM a communiqué il y a quelques heures que le Grand Prix de Monaco était reporté, l'épreuve monégasque passe finalement à la trappe. L'épidémie de Coronavirus et la situation très confuse quant à la reprise des différents championnats, qui sont dépendants des mesures restrictives des gouvernements nationaux, ont eu raison de la course la plus prestigieuse de la Formule 1. Pour la première fois depuis 1954, les rues du Rocher seront désertes cette année.

"La situation sanitaire dont on ne peut prévoir l’évolution, le manque de visibilité sur les modalités du Championnat du Monde FIA 2020 de Formule 1, l’incertitude de la participation de toutes les écuries, les conséquences des mesures prises par les différents Gouvernements, le confinement, les difficultés transfrontalières pour accéder en Principauté de Monaco, la crainte que les entreprises, à leur corps défendant, ne puissent faire face au montage des installations, la disponibilité des salariés, des bénévoles (plus de 1500), nécessaires à son déroulement, font que la situation n’est plus objectivement maitrisable", a indiqué l’Automobile Club de Monaco dans un communiqué.

"En conséquence, eu égard à cette grave situation, c’est avec la plus grande tristesse que le Comité Directeur de l’AUTOMOBILE CLUB DE MONACO a pris la décision d’annuler le 12e GRAND PRIX DE MONACO HISTORIQUE (8-10 mai 2020) et le 78e GRAND PRIX DE MONACO DE FORMULE 1 du Championnat du Monde FIA (21-24 mai 2020)."

"À tous les spectateurs, partenaires, aux membres de l’Organisation, le Comité Directeur exprime ses profonds regrets et en aucun cas ne pourra reporter ces deux épreuves…"