Charles Leclerc a avoué avoir fait une mauvaise blague à son équipe lors du dernier tour du GP de Bahreïn

"Il y a quelque chose d’étrange avec le moteur, quelque chose d’étrange avec le moteur", a-t-il ainsi hurlé à la radio. Réponse de son ingénieur, laconique : "OK" : "Je plaisante", a-t-il de suite rassuré.

Pas très drôle quand on se souvient qu'il y a trois ans déjà ici même il avait perdu sa première victoire en F1 suite justement à un souci avec son V6 Turbo.

"J’ai fait une blague à la radio en affirmant durant le dernier tour qu’il y avait quelque chose d’étrange avec le moteur", a raconté le vainqueur de la course. "Je suis sûr que les ingénieurs n’ont pas aimé ça. Mais c’était amusant, j’y pensais durant les 10 ou 15 derniers tours tout en espérant ne pas rencontrer de problème de fiabilité."