La RTBF sur le pont pour le retour de la F1 à Francorchamps

FRANCORCHAMPS La RTB... F1 ne ménagera pas ses efforts, cette fin de semaine, pour vous offrir un maximum d'informations, d'images, d'interviews et d'invités. Avec com- me toujours à la barre et aux commentaires le sympathique Gaëtan Vigneron, assisté ce week-end en cabine par notre ex-pilote d'essai Minardi, Bas Leinders.

Gaëtan, on craignait que la retraite de Schumi entraîne une perte d'intérêt et de téléspectateurs pour la F1. Qu'en est-il ?

"Eh bien, il n'en est rien. Les audiences sont même en légère hausse. Grâce à l'effet Hamilton, bien sûr, mais aussi une lutte et un championnat indécis avec quatre pilotes et deux écuries capables de s'imposer à chaque GP. On n'avait plus vu cela depuis longtemps. Je reçois pas mal de courriers de lecteurs qui nous disent que c'est tellement plus sympa de regarder un GP quand on ne connaît pas le nom du vainqueur à l'avance."

En général, le GP de Belgique fait nettement plus d'audience que les autres courses ?

"Oui, on double quasi les chiffres. Grâce au battage médiatique fait au- tour de l'événement, le fait que cela se passe chez nous, sur un superbe circuit. L'absence de GP en 2006 devrait également avoir un effet positif sur les audiences. C'est clairement l'événement du week-end dans notre pays."

Pour la première fois depuis longtemps, la RTBF ne produit plus le GP. Les images que vous commenterez dimanche ne seront plus filmées par des cameramen de votre chaîne. Pourquoi ?

"Parce que Bernie Ecclestone en a décidé ainsi. Il a souhaité uniformiser la réalisation, que ce soit toujours les mêmes personnes, la même équipe qui filme et réalise les GP. Cela lui permet d'amortir tout le matériel investi pour sa télé-digitale qui n'a pas fonctionné. Il ne s'agit pas d'une punition. C'est pareil dans tous les autres pays. On le regrette un peu car c'était une fierté pour la RTBF. Néanmoins, nous devons fournir toute une série de services, une assistance technique. De quoi tout de même justifier un staff de 75 à 80 personnes en comptant l'équipe des journalistes."

Vos conditions de travail ont-elles été améliorées avec les nouvelles infrastructures ?

"Oui, du fait qu'avant nos cabines commentateurs étaient les plus mal situées de tout le championnat. Cela ne pouvait être que mieux ! Désormais, on est au-dessus des stands, le champ de vision est réduit, mais bon. On serait mieux en face, c'est clair."

Que pensez-vous de l'idée de Bernie Eclestone souhaitant isoler les commentateurs dans des cabines noires, sans vue sur la piste, mais juste sur un écran télé ?

"No comment... Le sujet est trop sensible. Je peux simplement vous dire que la vision extérieure constitue un plus indéniable : pour voir la couleur du ciel, les équipes se préparant ou pas à ravitailler, les éventuelles voitures au ralenti sur la piste... "

Qui voyez-vous gagner dimanche ?

"Difficile à dire. Les Ferrari devraient être nettement plus dans le coup qu'à Monza. Raikkonen va abattre ses dernières cartes. Même en cas de doublé rouge, je crains que ce soit foutu pour le Finlandais qui devrait compter sur un souci des McLaren. Or avec 26 arrivées en 26 départs pour les Gris, l'espoir de les voir flancher est faible."

Et le championnat ?

"Je crois qu'Alonso finira par émerger. Grâce à son expérience et sa combativité."



© La Dernière Heure 2007