Il porte sur les saisons entre 2022-2025. "Cet accord garantit l'avenir à long-terme de la Formule 1 et, combiné avec les nouvelles réglementations annoncées en octobre 2019 avec une entrée en vigueur en 2022, vont réduire les disparités financières et sur la piste entre les écuries afin d'aboutir à des courses plus indécises pour les fans qui souhaitent en voir davantage", a souligné Formula 1 dans un communiqué.

En vigueur depuis les années 1980, les Accords Concorde ont été régulièrement renouvelés, leur dispositions permettant aux écuries et au promoteur de se répartir les revenus d'un des sports les plus médiatisés au monde.

C'est la première fois que ces accords sont renouvelés sous l'égide de l'actuel promoteur, le groupe américain Liberty Media. Celui-ci avait pris le contrôle de la F1 début 2017 en la rachetant à un holding contrôlé par le Britannique Bernie Ecclestone.

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) est également signataire de ces nouveaux accords alors qu'elle n'intervenait pas auparavant dans leurs dispositions.