Daniel Ricciardo et Max Verstappen impatients d’en découdre.

C’est via Internet et les réseaux sociaux, ses outils de communication préférés, que Red Bull a présenté, dimanche, sa nouvelle monoplace, la RB13 qui prendra la piste dès ce lundi à Barcelone. Possédant sans doute l’un des meilleurs binômes du plateau avec le souriant Australien Daniel Ricciardo et l’impétueux Néerlandais au sang belge Max Verstappen, l’écurie compte également sur la nouvelle réglementation favorisant l’aéro et le génie d’Adrian Newey pour se redonner des ailes et décrocher les étoiles.

"Nous connaissons tous les talents de dessinateur d’Adrian et nous sommes certains que notre châssis sera l’un des meilleurs", affirme Helmut Marko, responsable de la filière de la marque. "Renault nous a promis plus de chevaux dès le début de saison et une nouvelle évolution dès le GP d’Espagne. Nous devrions donc pouvoir nous rapprocher de Mercedes, voire les dépasser."

C’est en tout cas le souhait de Max, tout heureux de revenir à Barcelone sur les lieux de sa première victoire en F1 l’an dernier.

"J’espère qu’on va s’ennuyer à Melbourne tellement on va dominer", a ironisé le gamin de 19 ans. "Je me vois bien signer la pole, prendre la tête et gagner le GP."

Pour ceux qui ne l’ont pas compris, ce n’est pas de la prétention mais son humour à lui.

Toujours aussi souriant, Daniel Ricciardo rêve lui aussi de s’imposer chez lui dans quatre semaines. "Ce serait grand", rayonne-t-il, impatient de redémarrer la saison. "Les monoplaces 2017 sont plus belles et plus excitantes. La nôtre a un look plus agressif me plaisant beaucoup. Quant au fait qu’elle porte le numéro 13, cela ne me dérange pas du tout. Je ne suis pas superstitieux. C’est plutôt une excuse quand les choses ne vont pas…"