La bonne nouvelle du jour est que la marque au Losange confirme son engagement à long terme avec, à échéance, l'objectif de reconquérir les titres mondiaux

Les amateurs de sensations fortes et de F1 ont dû être déçus, cet après-midi, lors de la présentation officielle de la Renault R.S.20 qui se déroulait à l'Atelier Renault basé sur les Champs Elysées. Car justement, la F1 2020 de Daniel Ricciardo et son nouvel équipier Esteban Ocon était elle restée à l'atelier... d'Enstone. On a juste eu droit jusqu'ici à quelques clichés de morceaux de la monoplace conçue par Pat Fry(ex-McLaren et Ferrari), le nouveau responsable châssis du constructeur français. Le tout en noir carbone. Il faudra attendre les tests de la semaine prochaine à Barcelone pour voir la RS20 dans son intégralité et vêtue de sa traditionnelle robe jaune. Retard dans l'assemblage? Ou la nouvelle arme du "Losange" aurait-elle une innovation qu'elle préfère encore garder secret une semaine de plus dans un monde où les copies se reproduisent quasi aussi vite que les originaux? Misons plutôt sur la première option car la venue de la monoplace a été annulée en dernière minute. Et les objectifs pour 2020 sont le minimum que l'on peut attendre et espérer pour le quatrième grand constructeur impliqué en F1: "Il faut rester réaliste et modeste. Notre but est de récupérer la 4e place du classement teams," a déclaré le directeur sportif Cyril Abiteboul. Soit leur rang de 2018 piqué l'an dernier par leur client McLaren. Mais la principale info du jour n'est pas là: "On veut aussi se préparer au mieux pour 2021 avec l'arrivée d'une nouvelle règlementation et le début d'un nouveau cycle pour la F1," a déclaré le grand patron Jérôme Stoll.

Traduisez que Renault va rester en F1 pour encore de longues années et cette fois anticiper plus qu'au début de la dernière ère V6 Turbo. Le but à long terme étant, c'est écrit dans le communiqué officiel, de "reconquérir des titres mondiaux."

Après une année frustrante, Daniel Ricciardo est bien dans le même état d'esprit: "Je construis quelque chose avec Renault," a déclaré l'Australien qui fera équipe avec le jeune Français Esteban Ocon, sous contrat jusqu'a fin 2021 et affamé. "Un an sans courir, c'est beaucoup trop. Je suis impatient de revenir à la compétition."

Les principaux rivaux de ces deux-là seront sans doute Carlos Sainz Jr et Lando Norris, des pilotes qui, avec le même moteur, auront le objectif: terminer juste derrière les trois grandes écuries. Avec déjà le regard (et les ressources humaines et financières?) en partie tourné vers le futur.