F1/Grand Prix de Hongrie

Cela devrait à nouveau chauffer pour le leader Jenson Button et son porteur d'eau Barrichello

Automobilisme

BUDAPEST Après le coup de froid à Silverstone puis au Nürburgring, les Brawn-Mercedes se faisant enrhumer en grande partie à cause de températures très basses pour la saison, l'écurie du leader britannique Jenson Button est toute heureuse de se retrouver dans la fournaise hongroise.

Avec un thermomètre oscillant entre 30 et 40 degrés... à l'ombre du Hungaroring, les gommes ne devraient éprouver aucune difficulté à chauffer. Et les Brawn à retrouver toute leur efficacité d'un début d'année les ayant vu remporter six des sept premiers Grands Prix.

Mais depuis, Red Bull a réagi et reste sur deux fantastiques doublés en Angleterre et en Allemagne. Sebastian Vettel et Mark Webber doivent-ils leur récent succès à une météo peu estivale lors des deux derniers GP ? On le saura sans doute ce week-end sur les bords du Danube.

"Il est un fait évident que nous n'avons pas été en mesure d'exploiter tout notre potentiel lors des deux dernières courses pour les raisons déjà expliquées", répète Ross Brawn. "D'un autre côté, Red Bull a fait un bon en avant depuis Silverstone. C'est pourquoi nous n'avons pas relâché notre effort."

En situation délicate après avoir inscrit 26 points sur les trois dernières courses contre cinquante à leurs principaux rivaux, Brawn prévoit le retour du soleil. "Nous bénéficierons ici d'une importante mise à jour sur le plan aérodynamique laquelle nous apportera un gain en performances grâce à un meilleur équilibre."

Difficile toutefois d'imaginer meilleur efficacité que le train roulant aux commandes duquel Jenson Button a aligné les succès en ce début de saison.

"On peut raconter ce que l'on veut, la vérité se dessinera sur la piste, samedi en qualifications et dimanche en course," estime Jenson Button, leader du Championnat avec toujours une bon- ne marge de 21 unités d'avance sur le jeune Vettel et 23 sur Mark Webber dont le contrat a été prolongé jusqu'en 2010.

Sur le tourniquet hongrois, il sera impératif pour prétendre à la victoire de s'élancer sur une des deux premières lignes. "La première sera notre objectif," conclut un Britannique impatient de reprendre sa place au soleil.



© La Dernière Heure 2009