On partage l’avis totalement d’Alain Prost, quadruple champion du monde.

La pole n’a donc pas suffi à Nico Rosberg pour remporter au Japon son quatrième Grand Prix de la saison. Il n’a fallu que deux virages à Lewis Hamilton pour récupérer l’avantage et s’envoler vers une nouvelle victoire. Pour la dixième fois en treize arrivées cette année, le Britannique a battu un équipier devenu impuissant.

Avec 48 unités de retard pour 125 encore à distribuer, il faudrait désormais un miracle (ou un gros accident de son rival) pour que l’Allemand décroche sa première couronne mondiale cette année. Alors qu’il avait soutenu la comparaison jusqu’au dernier Grand Prix l’an dernier, Nico ne fait désormais plus le poids face au double champion.

Il n’y a pas encore eu cette année un seul réel duel. "Selon moi, Nico Rosberg n’est plus le même depuis son accrochage avec Lewis en 2014, à Spa. Il ne s’en est jamais remis. En fait, il est pratiquement devenu un numéro deux..." a déclaré, dimanche soir, dans l’émission Formula One de Canal +, le quadruple champion du monde Alain Prost. "Au départ à Suzuka, Hamilton a clairement été agressif, c’était même un peu limite, mais c’est aussi ça la course. Nico, lui, il ne l’est plus jamais contre Lewis. On dirait qu’il est trop tendre, trop faible."

Hamilton est plus fort, plus talentueux que Rosberg. C’est comme cela depuis l’époque où ils roulaient ensemble en karting. "S’il veut devenir champion du monde un jour, je lui conseillerais de changer de team..." a déclaré le conseiller de Red Bull, Helmut Marko. "Car, à armes égales, Nico ne battra jamais Lewis sur une saison."

Mais, a fortiori, jamais non plus avec une moins bonne monoplace. Or, pour le moment, Mercedes conserve toujours bien une longueur d’avance… Rosberg s’accroche donc à son baquet. Sans, hélas! plus jouer des coudes…