L'édition 2022 du Grand prix de Monaco a accouché d'un scénario palpitant. Le départ était d'abord retardé d'environ une heure en raison des fortes pluies, la piste étant impraticable. Quand la meute était enfin lâchée, les positions évoluaient peu mais c'est dans les stands que la course s'est jouée, l'asphalte s'asséchant et les pilotes devant troquer les pneus pluie pour les intermédiaires puis les slicks.

Red Bull a eu le nez fin en arrêtant Sergio Pérez avant les Ferrari et son équipier Max Verstappen. Grâce à ce coup stratégique et au jeu des ravitaillements interposés, le Mexicain virait en tête devant Carlos Sainz, Max Verstappen et Charles Leclerc, passé de la première à la quatrième place. Une fois de plus, on s'est plantés sur le muret Ferrari.

La course était ensuite interrompue suite au crash de Mick Schumacher à la piscine, la Haas de l'Allemand se scindant en deux sous la violence de l'impact. Heureusement, pas de bobo pour Mick. Après la relance, les positions en tête n'allaient pas bouger et malgré une pression constante de Sainz, Verstappen et Leclerc, Pérez s'impose pour la première fois à Monaco. C'est sa troisième victoire en F1.

Le Top 5 est complété par Lando Norris (McLaren), auteur du meilleur tour en course, qui a résisté jusqu'au bout au retour de George Russell (Mercedes). En devançant Leclerc, Verstappen augmente son avance au championnat tandis que Pérez se fait menaçant. Sainz, deuxième ce dimanche, est désormais sur les talons de Russell mais à bonne distance des trois premiers.