Ce n'est pas un hasard. Quelques minutes après le communiqué officiel de Mercedes, Suzie Wolff s'est faite en quelque sorte la porte-parole de son mari Toto pour déclarer qu'elle ne digérait pas la manière dont Lewis Hamilton a été battu dimanche. Cela confirme que Toto voulait aller en appel, mais que c'est plus haut que lui qu'on a décidé qu'il fallait en rester là. Si le directeur sportif autrichien continue à se taire et ne peut pas aller à l'encontre de la décision de ceux qui le paient très cher, sa femme, elle, a tous les droits. Voyez ce qu'elle nous raconte dans un communiqué envoyé un peu partout dans le monde.

"A la veille du dernier GP, je pensais que les deux équipes et les deux pilotes méritaient de gagner », explique Susie Wolff. « Cela allait être un spectacle, une course historique dont nous espérions tous qu’elle se terminerait sans controverse. Cela n’a pas été le cas. Ce qui s’est passé est encore difficile à comprendre et me laisse un sentiment de malaise. Pas à cause de la défaite. Max et Red Bull sont des gagnants méritants et nous avons toujours su qu’il était fort possible que nous ne gagnions pas. Mais la manière dont Lewis a été volé me laisse totalement incrédule."

"La décision d’une seule personne au sein de l’organe directeur, qui a appliqué une règle d’une manière qui n’avait jamais été faite auparavant en F1, a décidé à elle seule du championnat du monde des pilotes de F1. Les règles sont les règles, elles ne peuvent pas être changées sur un coup de tête par un individu à la fin d’une course. Lewis Hamilton, tu as fait preuve d’une intégrité et d’une dignité incroyables face à l’injustice. Tu es le plus grand qu’il y ait jamais eu. L’issue des derniers tours dimanche ? Ceux qui savent, ils savent, même ceux qui ne peuvent pas se résoudre à l’admettre. Félicitations Max et félicitations à tous les membres de Mercedes AMG F1 pour votre huitième titre de champion des constructeurs, qui bat tous les records. J’espère que d’ici mars 2022, il y aura une instance dirigeante privilégiant l’intégrité et l’équité sportives, afin que je puisse retomber amoureuse de la F1."