Voici trois ans, lors du dernier GP d’Australie, Lewis Hamilton avait signé la pole position autour de l’Albert Park, tandis que son équipier Valtteri Bottas avait remporté la première course de la saison devant son illustre équipier.

Trente-six mois plus tard, la donne a bien changé. Les Mercedes ne sont plus du tout favorites et doivent se battre en ce début d’année pour garder péniblement la tête hors de l’eau avec la nouvelle réglementation. Problème de traînée, de "marsouinage" (la monoplace rebondit à haute vitesse en ligne droite en raison de l’effet de sol), mais aussi apparemment avec le nouveau bio-carburant E10.

"Ils n’ont pas la même expérience avec cette essence que leurs rivaux", a confié l’ancien responsable sportif de la marque Norbert Haug. "Ils doivent encore trouver des chevaux…"

On évoque même en coulisses un dégel possible de leur moteur afin de se mettre à niveau avec leurs concurrents. Le comble pour la marque qui a dominé la F1 ces huit dernières années.

"Il est évident qu’on n’a pas de solution magique pour ce week-end", a fait savoir le boss Toto Wolff. "Impossible pour l’instant de viser le podium face à Red Bull et Ferrari. On essaie d’optimaliser ce qui peut l’être, mais il faudra attendre Imola avant de voir une réelle évolution."

<<< A DECOUVRIR: Tout savoir sur la saison de F1 >>>