Valtteri Bottas a fait le travail que Mercedes attendait de lui lors du Grand Prix de Turquie. Ayant hérité de la pole position suite à la pénalité de 10 places infligée à Lewis Hamilton, le Finlandais a mené la course de bout en bout, tenant en respect la Red Bull de Max Verstappen. Le futur pilote Alfa Romeo évite ainsi un carton plein de la part du Hollandais. Verstappen a néanmoins accompli sa mission en reprenant la tête du championnat face à Hamilton grâce à sa deuxième place dans les faubourgs d'Istanbul. Auteur d'une belle fin de course, Sergio Pérez complète le Top 3 et marque de bons points pour Red Bull.

Le muret de Ferrari aura espéré laisser Charles Leclerc en piste pendant toute la course avec le même train de pneus. Pari perdu pour l'écurie italienne, le Monégasque devant finalement repasser par son stand pour prendre la quatrième place. Lewis Hamilton prend la cinquième place après être parti depuis la onzième position. Il y a eu de la friture sur la ligne entre le Britannique et son ingénieur Pete Bonnington, le Britannique remettant en cause le fait d'avoir changé de pneus.

Pierre Gasly (AlphaTauri) franchit la ligne d'arrivée à la sixième place. Le Français a été pénalisé de cinq secondes pour un contact avec Fernando Alonso (Alpine) au premier virage. Lando Norris (McLaren) finit septième devant Carlos Sainz (Ferrari) qui partait depuis le fond de grille suite à sa pénalité moteur. Lance Stroll (Aston Martin) est classé neuvième. Seul pilote à ne pas avoir changé de gommes en course, Esteban Ocon (Alpine) prend le point de la dixième place.

Rendez-vous à Austin, au Texas, dans 15 jours pour le Grand Prix des Etats-Unis.