Formule 1

Première victoire pour le Finlandais depuis Abou Dhabi 2017.

Après une saison passée dans l’ombre de Lewis Hamilton, Valtteri Bottas semble revivre. Le Finlandais a remporté le Grand Prix d’Australie ce dimanche. Il a construit sa victoire en prenant un meilleur envol par rapport à Lewis Hamilton avant d’effectuer une meilleure gestion de ses pneumatiques. C’est la première fois de sa carrière que l’ex-pilote Williams mène le championnat du monde. Il décroche de surcroît le point du meilleur tour en course.

Lewis Hamilton échoue à une vingtaine de secondes de son équipier. Le Britannique aurait même pu finir troisième puisqu’il fut menacé par Max Verstappen dans la dernière partie de l’épreuve. Le Hollandais a animé la course en prenant le meilleur sur la Ferrari de Sebastian Vettel. En finissant troisième, le pilote Red Bull offre à Honda son premier podium depuis son retour en 2015.

Les Ferrari ont quelque peu déçu au Down Under. Sebastian Vettel termine au pied du podium après une course anonyme. L’Allemand a même été chatouillé par son équipier Charles Leclerc dans le dernier quart de l’épreuve. Finalement, trois secondes séparent les deux pilotes. Kevin Magnussen est le meilleur des autres en prenant la sixième place pour le compte de l’écurie Haas.

Seul pilote Renault encore en piste après l’abandon de Daniel Ricciardo sur dommages mécaniques, Nico Hülkenberg termine septième. Course solide de Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) qui prend la huitième place devant Lance Stroll (Racing Point) et Daniil Kvyat (Toro Rosso), le Russe ayant résisté jusqu’au bout à la Red Bull de Pierre Gasly qui est remonté depuis le fond de grille. Abandons également pour Romain Grosjean (Haas, suspension) et Carlos Sainz (McLaren, moteur).