Notre compatriote aborde cette manche à la 2e place du championnat FR3.5

FRANCORCHAMPS Cinq jours après sa première course monégasque, Stoffel Vandoorne se retrouve en piste à Francorchamps pour préparer la manche belge des World Series by Renault de ce week-end. Avec le retour annoncé du soleil, plus de 30.000 fans sont attendus, samedi et dimanche, pour le supporter dans sa quête de succès en Formula Renault 3.5.

Stoffel, moins d’une semaine après Monaco, Francorchamps : deux grands noms du sport auto mais aussi deux extrêmes.

“Tout à fait, ce sont deux circuits que tout oppose. Le premier est tracé en ville, en bord de mer, hyper lent et ceinturé de rails, tandis que le second dessiné au milieu des forêts, en pleine campagne, est super rapide avec des dégagements.”

Lequel vous plaît le plus ?

“Honnêtement, je me suis bien amusé en Principauté. C’était une belle première expérience. Mais bien sûr, comme tous les pilotes, j’adore Spa-Francorchamps.”

Quelle météo souhaitez-vous ?

“À vrai dire, je m’en moque un peu. Il fera le temps qu’il fera. De toute façon, c’est pareil pour tout le monde. J’aime la pluie. J’ai déjà gagné pas mal de courses sur le mouillé, effectué de belles remontées et signé la pole à Monza en FR3.5, donc pas de problème pour moi. Mais pour le public et les organisateurs, c’est peut-être mieux s’il fait sec, non ? Normalement, selon les dernières prévisions, ce devrait être ensoleillé dimanche.”

Rouler devant son public constitue-t-il un réel plus ?

“Bah ! c’est sûr que d’un côté c’est un boost supplémentaire. Il y a beaucoup de gens de la famille, des copains et vous avez encore plus envie de bien faire. Dans un autre sens, il s’agit certainement du week-end où je suis le plus occupé. Il y a beaucoup de journalistes et parfois c’est dur de pouvoir rester concentré à 100 %.”

Quel est votre objectif pour les deux courses programmées samedi et dimanche ?

“Je viens pour gagner, c’est sûr. Je l’ai déjà fait lors de la première manche à Monza alors pourquoi pas chez moi ? Le fait que Francorchamps soit situé en Belgique ne constitue pas un réel avantage. Mes principaux rivaux connaissent le circuit aussi bien, voire mieux que moi. Kevin Magnussen et Felix Da Costa, pour ne citer qu’eux, ont déjà roulé ici l’an dernier en FR3.5, ce qui représente un petit avantage. Mais bon, j’ai gagné dès ma première course à Monza et il n’y a pas de raison que je ne puisse pas jouer devant ici. L’an dernier, j’avais terminé 2e puis 3e en FR2.0 Eurocup. J’espère pouvoir cette fois-ci faire un petit peu mieux même si je serais déjà heureux avec deux podiums.”

Où vous situez-vous au Championnat ?

“Malgré ma 9e place de Monaco, j’occupe toujours la 2e position du Championnat, à 14 points de Kevin Magnussen. Le but, ce week-end, est de réduire cet écart sur le Danois. Je pense de plus en plus au titre, même si ce n’était pas nécessairement le but au départ.”



© La Dernière Heure 2013