La tension est sur le point d'être à son comble pour la finale tant attendue de la saison 2021 de F1 sur le circuit de Yas Marina. Max Verstappen s'est à nouveau fendu d'une pique acerbe envers son rival Lewis Hamilton. Cherche-t-il à déstabiliser son adversaire à l'instar d'un Nelson Piquet vis-à-vis de Nigel Mansell jadis ? Toujours est-il que le pilote Red Bull estime que le Britannique éprouvait une certaine peur à son égard mais que jamais le septuple champion du monde ne l'admettra.

"Lewis ne me fait absolument pas peur", lâche Verstappen. "Je pense plutôt que c’est moi qui le rend nerveux quand je suis dans ses rétroviseurs. Il est moins agressif que moi. Il ne sait pas courir comme moi. Je ne peux pas lui en vouloir non plus car il n’a jamais appris à courir comme j’ai appris de mon père. Il ne l’admettra jamais, bien sûr. Mais moi, je n’ai certainement pas peur de lui.

Beaucoup craignent que le Grand Prix d'Abou Dhabi soit gâché par un double K.O des deux prétendants au titre. Mais Max se veut rassurant : il ne mettra jamais délibérément son rival au tapis : "Je ne veux pas l’éliminer, je veux le battre à la régulière", martèle-t-il. "Certaines personnes me trouvent trop agressif. Je suis comme ça. Dans les dernières courses, j’ai dû être plus défensif car je n’avais pas le luxe de pouvoir prendre mes distances avec une voiture plus rapide".

"Si j’avais été dans sa Mercedes, la saison aurait été pliée il y a longtemps. Je ferai tout ce que je peux pour gagner. Si je n'ai pas cet état d'esprit, autant rester à la maison. Cela lui aurait permis de décrocher un huitième titre bien avant Abou Dhabi", conclut Verstappen.

Le Hollandais parviendra-t-il à mettre Hamilton en échec ? Réponse à partir de 14 heures. Que le meilleur gagne !