Il devance les deux Brauwn GP

Alguersuari va remplacer Bourdais chez Toro Rosso

Résultats et classement des qualifications

Le GP en images

BERLIN L'Australien Mark Webber (Red Bull) occupera dimanche la pole position du Grand Prix d'Allemagne de Formule 1, neuvième épreuve de la saison, après avoir réussi le meilleur temps des qualifications, samedi, sur le Nürburgring.

Il devance les deux Brawn GP de Rubens Barrichello (2e) et Jenson Button (troisième), ainsi que son coéquipier Sebastian Vettel (4e), au terme de qualifications largement perturbées par la pluie.

Avec les deux Red Bull encerclant les deux Brawn GP, soit les quatre meilleures voitures aux quatre premières places, la course dimanche, qui pourrait également connaître quelques averses, s'annonce mouvementée, d'autant que Vettel aura à coeur de briller devant son public.

Le champion en titre Lewis Hamilton et vainqueur en 2008 du GP d'Allemagne, cinquième, s'est rassuré sur le niveau de performance de sa McLaren-Mercedes, comme le laissaient présager les séances d'essais libres, où il avait réalisé le meilleur temps à deux reprises.

Les deux pilotes Ferrari, Felipe Massa et Kimi Räikkönen, sont huitième et neuvième, une performance décevante après les espoirs générés par la quatrième place de Massa il y a quinze jours à Silverstone.

La séance s'est aussi prêtée à une revanche des seconds couteaux de la F1, des pilotes comme Heikki Kovalainen (McLaren-Mercedes - 6e), Adrian Sutil (Force India - 7e) ou Nelsinho Piquet (Renault - 10e) atteignant la Q3, ce qui n'était jusqu'alors jamais arrivé aux deux derniers cette saison. Kovalainen avait, lui, connu cette joie à une seule reprise.

Ils délogent des habitués de la Q3, comme Fernando Alonso (Renault - 12e), auteur d'un tête-à-queue dans le dernier virage précédant son ultime tour rapide de Q2, ce qui a anéanti toutes ses chances, ou encore Nico Rosberg (Williams - 15e), peu à l'aise samedi après-midi.

Les BMW Sauber qui, nanties d'importantes modifications pour leur GP national, se voyaient également parmi les dix monoplaces plus rapides, ont été incapables de franchir la Q2 (Nick Heidfeld partira 11e). Robert Kubica, 16e, n'a même pas dépassé le stade de la Q1.

Les pilotes Toro Rosso, à la peine tout le week-end, n'ont pas réussi à faire de miracles. Sébastien Bourdais, dont plusieurs médias ont pronostiqué le dernier week-end dans l'écurie italienne, partira dernier. Son coéquipier Sébastien Buemi est 17e.

L'heure de qualifications est divisée en trois parties. Dans la première (Q1), toutes les voitures sont en piste durant 20 minutes. Seuls les 15 meilleurs temps restent en piste pour la deuxième phase (Q2), qui dure 15 minutes. Enfin, les 10 meilleures voitures luttent pour la pole position durant 10 minutes dans la troisième phase (Q3)