24H de Francorchamps

Les trois Maserati devant deux Corvette et la Ford GT 40 de Bas Leinders

FRANCORCHAMPS Après trois heures d'essais libres partagés entre Corvette (sur le mouillé) et Maserati (sur le sec), on attendait impatiemment la première séance qualificative en vue des 24 Heures de Francorchamps.

Programmé de 19h30 à 20h30, le feu d'artifice du 23 juillet allait, hélas ! vite se transformer en pétard mouillé.

Lancée sous un ciel menaçant, la bataille pour la pole allait en effet être avortée après une dizaine de minutes à peine, un violent orage éclatant au-dessus de Francorchamps.

Pour signer les meilleurs chronos, il aura donc fallu être très rapide... en action.

Et malgré leur position en haut des stands, ce sont les trois Maserati MC12 Vitaphone qui auront été les plus promptes parmi les GT1 de pointe. Assez pour boucler deux tours lancés avant que les gouttes apparues à la Source ne se transforment en véritable déluge inondant le circuit. Et noyant les espoirs de pas mal de prétendants à une position en vue sur la grille de départ.

Avec de la boue coulant sur la piste en certains endroits et sans possibilité de se refaire aujour- d'hui, les qualif s sont tombées à l'eau. Au grand dam des quelques centaines de spectateurs qui avaient déjà rejoint le circuit hier en fin de journée.

O ON Retrouvera donc demain sur la première ligne deux Maserati Vitaphone. Avec en pole , la n°2 de notre quintuple vainqueur Éric van de Poele, associé notamment à l'inattendu Allemand Alex Muller, auteur de la pole encore provisoire avec un chrono de 2.18.030, à plus de quatre secondes du meilleur temps réalisé l'an dernier par son équipier Pedro Lamy (2.13.923) sur la Saleen.

L'Italien Pierguidi sur la n°33 échouait à une demi seconde devant la n°1 du chef, Michael Bartels.

Derrière le tiercé dans le désordre des MC12, l'ex-pilote de F1 Enrique Bernoldi emmenait le clan des Corvette dans lequel avait réussi à s'intercaler la Ford GT de Bas Leinders, excellent 6e.

Belle performance aussi de la Ford GT3 Matech de Maxime Martin, 11e au général et de loin la meilleure de sa catégorie.



© La Dernière Heure 2009