Feu vert

-15e succès net et sans bavure pour Max Verstappen, jamais inquiété devant 60.000 fans. Le pilote Red Bull-Honda porte son avance au championnat à 32 points sur Lewis Hamilton. « La voiture était vraiment fantastique aujourd'hui, encore meilleure que la semaine dernière », a déclaré le Belgo-néerlandais.

-La qualification (à 48 millièmes de seconde de la pole) et le début de course de Lando Norris. Dommage cette pénalité, mais il n'a vraiment pas laissé de place à Sergio Pérez qui était ses côtés. Sans cela la deuxième place était pour lui. Elu « Driver of the Day », il a été acclamé par les fans de Max Verstappen : « Je crois qu'ils aiment bien la couleur de ma monoplace, » a plaisanté le jeune loup britannique.

-Le magnifique remontée de la Ferrari de Carlos Sainz, sur une stratégie décalée après avoir choisi de s'élancer avec les gommes dures.

-Belle course et premier accessit de Valtteri Bottas une fois libéré des consignes de Mercedes l'empêchant dans un premier temps de doubler son équipier. Cela a bien failli lui coûter la deuxième place. « C'est mon meilleur résultat de l'année, mais il nous reste du boulot pour Silverstone, Max est trop loin devant. On ne pouvait pas lutter, » confirmait le Finlandais.

Feu rouge

-Après une très belle qualif (7e juste derrière son équipier Gasly), Yuki Tsunoda a ruiné sa course et perdu de bons points en écopant de deux pénalités de cinq secondes pour avoir coupé la ligne blanche à l'entrée des stands lors de ses deux arrêts. Stupide !

-Week-end noir pour Esteban Ocon, très loin de Fernando Alonso durant deux jours avant d'être pris en sandwich dès le premier tour. Roue avant droite arrachée, il occasionnera la sortie de la voiture de sécurité.

-Double pénalité pour Sergio Pérez (deux fois cinq secondes) qui n'a pas assuré ce dimanche et n'a pu évacuer sa frustration d'avoir été emmené dans le bac au premier tour. Le Mexicain doit se contenter du 6e rang.

-Un week-end à oublier pour « LH » parti 4e et arrivé à cette place après avoir cassé son fond plat sur un vibreur. Encore quatorze points de perdus pour le septuple champion.

-Gros crash entre Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel qui se sont emmêlés les roues alors qu'ils luttaient pour la 12e place...

-De trop nombreuses pénalités pour non respect des limites de la piste, le cancer du sport auto.