Alors qu'il reste un Grand Prix à disputer, le week-prochain à Valence, Valentino Rossi est assuré du titre mondial


SEPANG L'Italien Valentino Rossi (Yamaha) a été sacré champion du monde, catégorie MotoGP, à l'issue du GP de Malaisie remporté dimanche par l'Australien Casey Stoner (Ducati), devant l'Espagnol Dani Pedrosa (Honda), Rossi terminant à la 3e place.

Le pilote italien remporte son 9e titre de champion du monde toutes catégories confondues, dont sept en MotoGP.

Avec 41 points d'avance au classement du Championnat du monde de MotoGP, il ne peut plus être rejoint par son dauphin, l'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha).
"Avec une course encore à jouer (à Valence le 8 novembre, ndlr), j'ai déjà empoché le titre mondial. Je remercie toutes les personnes qui m'ont aidé à atteindre cet objectif. Nous avons dû nous bagarrer" toute la saison, a déclaré l'Italien de 30 ans après la course.

La pluie a retardé le départ de la course de 35 minutes et a joué un grand rôle pendant la course.

Parti en pole position, Rossi n'a pas réussi à garder son avantage et a été dépassé dans le premier virage par Pedrosa et Stoner.
Ce dernier, auréolé de sa victoire au Grand Prix d'Australie à Phillip Island, a dépassé Pedrosa et n'a jamais été rejoint jusqu'à la ligne d'arrivée.
Déjà vainqueur en 2007 du Grand Prix de Malaisie, Stoner finit en 47 min 24 sec 834/1000e, avec 14 sec 666/1000e d'avance sur Pedrosa, puis Rossi. Parti en dernière position, l'Espagnol Jorge Lorenzo termine 4e.
"J'ai eu un bon départ. Je n'imaginais pas prendre une telle avance. J'espère gagner à Valence", dernière course du championnat le 8 novembre, a déclaré Stoner.

Pedrosa admettait après la course qu'il n'avait pas eu course facile avec Rossi dans sa roue. "C'était une course difficile jusqu'à la fin parce que Rossi me poussait dur", a dit Pedrosa.

A 30 ans, après 14 années de carrière, Valentino Rossi rejoint l'Anglais Mike "The Bike" Hailwood et l'Italien Carlo Ubbiali au palmarès des plus grands noms de la moto.
Il n'est plus distancé sur ce chapitre que par l'Espagnol Angel Nieto, crédité de 13 titres acquis exclusivement dans les petites cylindrées et le "Campionissimo" Giacomo Agostini, dont quelques unes des 15 couronnes ont été conquises au guidon d'une MV Agusta intouchable à l'époque.

En 250 cc, le Japonais Hiroshi Aoyama est sorti vainqueur du duel qui l’opposait à l'Italien Marco Simoncelli, troisième, et n’est plus qu’à quelques points du titre de champion du monde.
Terminant la course avec six secondes d’avance, Aoyama conforte son avantage sur Simoncelli dans le classement général et compte désormais 21 points d’avance. Le Japonais pourra donc se contenter de terminer dans les dix premiers à Valence pour remporter le titre. L'Espagnol Hector Barbera a terminé deuxième.

En 125 cc, le champion du monde Julian Simon a remporté sa sixième victoire de l’année en s'imposant dans le dernier tour devant son coéquipier britannique Bradley Smith.


© La Dernière Heure 2009