L'Espagnol Marc Marquez (Honda) complètera la première ligne --sa première depuis son retour de blessure en début de saison-- à 14h00 locales (21h00 françaises/19h00 GMT) dimanche sur le circuit des Amériques.

L'autre Français Johann Zarco (Ducati-Pramac), opéré d'un syndrome des loges à l'avant-bras droit la semaine dernière, sera sixième sur la grille de départ.

Avec 48 points d'avance au classement des pilotes et quatre courses (valant 25 points chacune en cas de victoire) à disputer, Quartararo est favori pour un premier sacre dans la catégorie reine, mais Bagnaia a remporté les deux derniers GP et repris 22 points.

Trois autres hommes peuvent encore mathématiquement prétendre au titre, même si leurs chances sont faibles: le champion en titre, l'Espagnol Joan Mir (Suzuki, 8e des qualifications et pointé à 67 longueurs au championnat), Zarco (à 93 unités) et l'Australien Jack Miller (Ducati, 10e des qualifications et relégué à 94 points).

Sur le papier, le circuit des Amériques est plutôt favorable aux Ducati, qui peuvent faire jouer leur puissance moteur dans la longue ligne droite de 1,2 km. Pourtant, Yamaha y compte plus de podiums (6 contre 4).

Pluvieuse vendredi matin, la météo s'améliore progressivement depuis. Samedi, le temps était chaud et couvert, il devrait le rester dimanche.

La principale difficulté lors des 20 tours de course, soit 110,3 km, devrait être les ondulations et les bosses qui parsèment la piste et rendent les virages 2, 3 et 10 particulièrement compliqués à négocier.

L'Espagnol Maverick Vinales (Aprilia) est forfait après le décès de son cousin âgé de 15 ans lors d'une course moto la semaine dernière.

L'édition 2020 du GP des Amériques a été annulée à cause du Covid-19. Cette année, il se déroule en présence de public.