Rallye du Japon. L'abandon du Finlandais lors de la première journée nous privera d'un nouveau duel au sommet avec Loeb


OBIHIRO Marcus Grönholm, leader du Championnat du monde des rallyes au départ du rallye du Japon, a abandonné vendredi à cause d'une sortie de route dans la 4e épreuve spéciale, sa Ford Focus étant trop abîmée, et Sébastien Loeb (Citroën C4) était 2e après 7 spéciales.

Après sept spéciales sur les dix de la 1re étape, Loeb, grand rival de Grönholm pour le titre mondial, pointait à la 2e place, entre deux autres Finlandais, Mikko Hirvonen, leader, et Jari-Matti Latvala, 3e. Il avait l'intention d'assurer les points d'une 2e place, sans prendre trop de risques, a indiqué Guy Fréquelin, le patron de Citroën Sport.

Cet abandon de Grönholm relance complètement Loeb, triple champion du monde en titre, dans sa course à une quatrième couronne consécutive. Au départ de ce rallye du Japon, Grönholm avait quatre points d'avance sur Loeb et une victoire du Français lui en rapporterait dix.

Grönholm a réussi à rentrer au parc d'assistance d'Obihiro après sa sortie de route dans l'ES4 (Rikubetsu 1, 2,7 km) qui lui avait coûté près d'une minute. Ses ingénieurs ont examiné la voiture, décidé dans un premier temps de faire l'impasse sur la fin de la 1re étape, puis Ford a annoncé l'abandon définitif du double champion du monde finlandais.

"Je suis arrivé trop vite et je suis sorti trop large, ça glissait beaucoup et j'ai heurté des balles de foin, puis une grosse souche d'arbre dans un fossé, ça a tapé très fort", a expliqué Grönholm. Sa Focus était très abîmée à l'avant-gauche, au niveau de la porte conducteur et de l'arceau de sécurité.

Vainqueur en 2005 au Japon et 2e l'an dernier, à 5 secondes de Loeb, Grönholm a toujours été bien classé dans chacun des 13 premiers rallyes disputés cette saison (5 victoires), alors que Loeb (7 victoires) a terminé 14e en Norvège puis a abandonné en Sardaigne, perdant de précieux points.

Après le Japon, il ne restera plus que deux rallyes avant la fin de la saison et la retraite sportive de Grönholm.