Hirvonen en tête, Loeb en position de reprendre le leadership du Mondial

OBIHIRO Le Championnat du Monde des rallyes s'est peut-être joué, hier, dans la courte spéciale show de Rikubetsu, non loin du parc d'assistance de Kita Aikoku Community Square. Alors que tout allait bien pour lui puisqu'il venait de prendre la tête de la course devant ses équipiers et compatriotes Latvala, premier leader, et Hirvonen, Marcus Grönholm a commis une faute qui pourrait très bien lui coûter le titre.

"Dans la 4e spéciale, j'ai glissé un peu large dans un virage pris plus rapidement que l'an dernier car on avait coupé les arbres, expliquait le Finlandais, dépité. L'arrière droit a tapé et m'a renvoyé dans un talus où j'ai heurté violemment une souche du côté de ma portière."

Après avoir perdu une minute sur place, le leader du Championnat apprenait quelques instants plus tard qu'il ne pourrait plus repartir, même pas aujourd'hui en SuperRally. "L'arceau est trop endommagé. Après un contrôle de sécurité de la FIA, il a été décidé que nous devions en rester là. Un accident comparable en Australie l'an dernier m'avait déjà coûté la couronne. J'espère qu'il en ira autrement cette fois. Je me suis certes compliqué la tâche mais quoi qu'il arrive, tout ne sera pas perdu dimanche. J'espère que mon équipier Miko va pouvoir garder l'avantage. L'idéal serait que Latvala repasse aussi Loeb. À l'issue de cette épreuve, il restera deux rallyes et dans le pire des cas, je me retrouverai six unités derrière Sébastien."

Un Loeb qui n'en demandait bien évidemment pas tant. Et alors que les deux pilotes Subaru sortaient de la route dans les 5e et 6e spéciales, le pilote C4, auteur d'un seul meilleur temps sur dix, pointait au 2e rang, à dix secondes de la première place d'Hirvonen, trois devant le jeune Latvala. "Avec le brouillard puis le verglas, cette première journée a été très piégeuse. Marcus m'offre une belle opportunité de reprendre les commandes de la compétition à deux rallyes de la fin mais pour cela, je dois continuer à attaquer deux jours."

Souffrant vendredi de sous-virage, l'Alsacien ne tentera sans doute pas le diable. Dans une position fort différente de celle d'un Hirvonen chargé de défendre les intérêts de Marcus, il pourrait se con- tenter d'un premier accessit synonyme de première place au championnat, 4 points devant Grönholm.



© La Dernière Heure 2007