-Mardi, il a dû arrêter son buggy après 15 kilomètres seulement en début d'étape. Contraint d'attendre son camion d'assistance, il a pu reprendre sa route après réparation et a regagné le bivouac en 43e position.

"Ce n'était pas notre meilleur jour", a concédé le pilote belge. "Une fois les pièces de rechange arrivées, nous avons pu effectuer la réparation. Nous avons perdu du temps mais nous sommes toujours en lice. Au final, nous perdons un peu moins de quatre heures."

Déjà victime de problèmes techniques dimanche, de Mévius a brillament inversé la tendance en remportant lundi son premier succès dans le célèbre rallye raid, signant le meilleur temps en SSV 3 (proto légers).

"Mercredi sera un autre jour. Nous allons reprendre la course avec un nouvel élan et faire de notre mieux. Il fait très froid ici et seulement 5 degrés sont prévus mercredi matin. C'est assez étrange pour un pays où l'on s'attend à ce qu'il fasse très chaud tout le temps."