C'est sous un beau manteau blanc que les concurrents du RX2e 100% électrique mais aussi du World Rallycross ont foulé la piste du Nürburgring pour la finale de leurs saisons respectives. Arrivé dans l'Eifel en leader de la compétition, Guillaume De Ridder a fait le travail pour devenir le premier champion de l'histoire du RX2e qui représente l'avenir du rallycross.

Vainqueur de la Q1 et toujours dans les trois premiers lors des phases qualificatives, le Nivellois a remporté sa demi-finale avant de remporter la grande finale et défaire définitivement son rival au championnat, le Finlandais Jesse Kallio. Assurément une très belle ligne au palmarès de l'ex-rallyman qui avait déjà brillé en RX2 avant de connaître une saison 2020 plus difficile en World RX, faute d'un matériel compétitif. Avec ce titre, De Ridder se place en vue du futur et gageons que plusieurs écuries prendront langue avec lui !

Toujours en RX2e, on notera la très belle performance du tout jeune Kobe Pauwels qui a raté le podium pour quelques centièmes de seconde. L'animateur de l'Euro RX3 n'a pas raté ses débuts dans la compétition, c'est sûr. Mention également à Enzo Ide qui a réalisé un beau parcours en World RX avec son Audi S1 Quattro. L'ex-champion Blancpain s'est hissé jusqu'en finale et a fini 6ème, non sans avoir gagné une des phases qualificatives et terminé 2ème de sa demi-finale.